1 min de lecture Nucléaire

Russie : le Kremlin déclassifie des images de la bombe thermonucléaire "Tsar Bomba"

VU DANS LA PRESSE - Avec une énergie de 57 mégatonnes, "Tsar Bomba" est 3.000 fois plus puissante que les bombes américaines lancées sur Hiroshima et Nagasaki en 1945.

"Tsar Bomba", la plus puissante bombe à hydrogène
"Tsar Bomba", la plus puissante bombe à hydrogène Crédit : ALEXANDER NEMENOV / AFP
Marie Gingault

Pour célébrer les 75 ans de Rosatom, l'agence nucléaire russe, le Kremlin a décidé de déclassifier des images de l'arme de destruction massive la plus puissante : la bombe H RDS-220 "Tsar Bomba".

Sur ces images, on voit l'engin de 27 tonnes, 8 mètres de long et plus de 2 mètres de diamètre, exploser à 4 kilomètres au-dessus du sol de l'arctique le 30 octobre 1961, en pleine guerre froide. Bien que "Tsar Bomba" ait explosé dans les airs, celle-ci a provoqué un tremblement de terre de 5 sur l'échelle de Richter. Son explosion aurait également tout détruit dans un rayon de 35 km, relate Ouest-France.

Contrairement aux bombes américaines lancées sur les villes de Hiroshima et Nagasaki qui utilisaient du plutonium et de l'uranium, "Tsar Bomba" fonctionne quant à elle à l'hydrogène. L'engin déploie une énergie de 57 mégatonnes, ce qui est 3.000 fois supérieur aux bombes lancées sur le Japon en 1945. Le pouvoir de destruction de cette bombe russe peut détruire une ville de la taille de Paris ou de Londres en seulement une quarantaine de secondes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nucléaire Bombe Russie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants