1 min de lecture Japon

Hiroshima et Nagasaki : le Premier ministre japonais prononce 2 fois le même discours

VU DANS LA PRESSE - Le Premier ministre japonais a rendu hommage aux victimes des bombardements à Hiroshima et Nagasaki. Problème, ses deux discours, tenus à trois jours d’intervalle, étaient semblables à 93%.

Shinzo Abe prononce un discours lors d'une cérémonie marquant le 75e anniversaire du bombardement atomique de Nagasaki, le 9 août 2020.
Shinzo Abe prononce un discours lors d'une cérémonie marquant le 75e anniversaire du bombardement atomique de Nagasaki, le 9 août 2020. Crédit : JAPAN POOL VIA JIJI PRESS / JIJI PRESS / AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini

C'est une maladresse qui n'est pas passée inaperçue. Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a rendu hommage aux victimes des bombardements d'Hiroshima le 9 août dernier, pour le 75e anniversaire de la tragédie qui a fait 140.000 morts. Problème, trois jours plus tard pour la commémoration de ceux de Nagasaki, le Premier ministre a prononcé pratiquement le même discours.

Comme le rapporte le Mainichi Shimbun, l’un des journaux les plus connus au Japon, relayé par Ouest-France, une application de plagiat a révélé que les deux discours étaient similaires à 93%. Selon les victimes des bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki, ce triste double anniversaire historique aurait mérité des discours personnalisés

Le Premier ministre a presque lu les mêmes phrases, à l'exception d'un des onze paragraphes, un peu plus remanié dans la forme. Il a été épinglé pour ce manque d'égard aux victimes et on lui a reproché de ne pas avoir respecté ces cérémonies de commémoration.

Il a juste changé le mot Hiroshima par Nagasaki. C’est un manque de respect pour les survivants de la bombe atomique

Un des survivants japonais des bombardements atomiques.
Partager la citation

Le 9 août dernier, Shinzo Abe s’est en effet recueilli et a pris la parole pour les 75 ans de la bombe atomique à Nagasaki en prononçant les mêmes mots que trois jours plus tôt à Hiroshima. Cette copie presque conforme a été vivement dénoncée par les survivants des bombardements meurtriers. 

À lire aussi
Carlos Ghosn, à Beyrouth, le 8 janvier 2020. Japon
Carlos Ghosn : retour sur les grandes étapes de l’affaire

"C’est toujours le même discours, chaque année. Il a juste changé le mot Hiroshima par Nagasaki. C’est un manque de respect pour les survivants de la bombe atomique", a ainsi dénoncé l’un d’entre eux, alors que d’autres en profitent pour critiquer l’inaction de Shinzo Abe concernant le désarmement nucléaire. Du côté du gouvernement, l’entourage du Premier ministre s’est défendu, expliquant qu’une telle situation était "inévitable".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Japon Hommage Catastrophe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants