2 min de lecture Opération Barkhane

Les infos de 8h - Terrorisme : des enfants soldats attaquent les militaires français au Sahel

De jeunes recrues jihadistes lourdement armées s'en prennent aux militaires français déployés au Sahel pour lutter contre le terrorisme. Le phénomène est en pleine expansion et inquiète l'armée française.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Terrorisme : des enfants soldats attaquent les militaires français au Sahel Crédit Image : CHRISTOPHE PETIT TESSON / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Pierre Julien édité par Cassandre Jeannin

5.000 soldats français sont engagés actuellement dans la force Barkhane, au Sahel. Depuis quelques mois, ils font face à un ennemi redoutable et redouté : des enfants soldats, jeunes recrues djihadistes lourdement armées, qui s'en prennent directement aux militaires. Ce sont des filles comme des garçons, parfois âgés de 7 ans à peine.

Déjà en 2013, lors de l'opération Serval au Mali, les soldats français s'étaient retrouvés face à des adolescents, peut-être drogués, qui se précipitaient sur eux tirant à la kalachnikov. Ils avaient dû se résoudre à faire feu sur ces jeunes garçons. Le phénomène est en train de resurgir.

Les enfants sont enrôlés de force ou rejoignent volontairement les armées terroristes, fanatisés par les imams de l'État islamique ou d'Al-Qaida. Le général Pascal Facon, qui commande 5.200 hommes engagés dans la force Barkhane, le confirme : "Il arrive que l'on constate lors des opérations de neutralisation, la présence de mineurs. Ces derniers sont endoctrinés et entraînés au maniement des armes. Ces situations demeurent extrêmement rares mais il convient d'en avoir une pleine conscience".

Ces jeunes ont entre 12 et 14 ans, parfois moins. Plusieurs ont été capturés, notamment certains guetteurs lors des opérations coups de poing des forces spéciales contre les jihadistes. Prisonniers, ils ont été séparés des adultes dans les geôles maliennes et une réflexion est actuellement engagée avec le CICR, la Croix-Rouge, pour tenter de les déradicaliser

À lire aussi
La carcasse du véhicule emprunté par les huit personnes assassinées dimanche matin dans le sud du Niger. Niger
Français tués au Niger : ce que l’on sait au lendemain de l’attaque

Néanmoins, certains de ces enfants ont été tués refusant de se rendre, continuant à se battre les armes à la main. 

À écouter également dans ce journal

Grands départs sur les routes - La circulation sera difficile ce week-end. Ce vendredi est classé rouge en île-de-France et orange pour le reste du territoire. Demain, ce sera rouge sur l'ensemble du pays. Gare à la somnolence au volant. Selon une étude révélée par RTL, près d'un Français sur deux n'a pas prévu de faire de pause.

Notre-Dame de Paris - Emmanuel Macron souhaite reconstruire la flèche à l'identique. Il ne veut pas faire prendre plus de retard au chantier déjà mis à l'arrêt pendant le confinement. Il y aura peut-être une touche de modernité dans les aménagements aux abords de la cathédrale. 

Violences à Dijon - Jean Castex se rend aujourd'hui à Dijon, avec le ministre de l'intérieur Gérald Darmanin, un mois après les violences qui avaient éclaté dans les quartiers entre les communautés tchétchène et maghrébine. Deux personnes de plus ont été mises en examen et incarcérées hier dans cette enquête, vraisemblablement les meneurs.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Opération Barkhane Terrorisme Militaires
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants