2 min de lecture Italie

Italie : un sénateur lance le parti "Italexit", pour la sortie de l'UE

Gianluigi Paragone, ex-membre du Mouvement 5 Étoiles, a lancé ce jeudi 23 juillet un parti souverainiste qui prône la sortie de l'Union européenne : "Italexit".

Gianluigi Paragone, sénateur italien, fondateur du parti Italexit
Gianluigi Paragone, sénateur italien, fondateur du parti Italexit Crédit : AFP
signature paul turban
Paul Turban et AFP

"L'adhésion au mouvement ne fera que croître, au même rythme que les mensonges que l'Europe nous raconte", a déclaré l'élu lors d'une conférence de presse organisée à la chambre des députés. Gianluigi Paragone a lancé son parti souverainiste "Italexit" en vue de faire sortir son pays de l'Union européenne, ce jeudi 23 juillet. 

Il y a deux jours, Gianluigi Paragone, ex-membre du Mouvement 5 Étoiles (M5S, antisystème) et ancien journaliste de télévision, a rencontré Nigel Farage, le chef du parti du Brexit. Cette création suit de près l'accord sur un plan de relance européen, dont l'Italie est la première bénéficiaire

Mardi 21 juillet, l'homme politique a expliqué croire que "le citoyen européen n'existe pas" et il a annoncé "l'écroulement prochain" de l'Union européenne dans le quotidien La Repubblica. Gianluigi Paragone a eu des liens par le passé avec la Ligue du souverainiste Matteo Salvini avant d'être élu avec le M5S, parti qu'il a quitté. 

"La plupart des Italiens ne veulent pas quitter l'UE. Seuls 30 % environ, voire 40 % à certains moments, disent oui à un départ", a déclaré à l'AFP le politologue Renato Mannheimer. Si la volonté d'abandonner l'euro est un peu plus forte, "je ne crois pas que le parti de M. Paragone puisse constituer un public assez important pour la sortie de l'Italie", a-t-il affirmé. 

Les Italiens ont quelque peu perdu fois dans l'Europe face à son inaction au début de la crise du coronavirus, mais le soutien à la construction européenne augmente de nouveau. Ces dernières années, le M5S et la Ligue ont tous deux atténué leurs positions anti-européennes pour attirer des électeurs plus modérés. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Italie Union européenne International
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants