2 min de lecture Gérald Darmanin

Gérald Darmanin salue la coopération entre la France et l'Algérie

En visite à Alger dimanche 8 novembre, le ministre de l'Intérieur s'est entretenu avec plusieurs membres du gouvernement algérien, notamment au sujet du terrorisme.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. Crédit : Thomas SAMSON / POOL / AFP
Florine Boukhelifa et AFP

Après les attentats meurtriers survenus en France ces dernières semaines, le ministre de l'Intérieur a effectué une tournée régionale. Après Rome, Tunis et Marte, Gérald Darmanin était en visite à Alger dimanche 8 novembre. Il a salué la "coopération" avec l'Algérie en matière de lutte contre le terrorisme.

Parmi les sujets abordés avec son homologue algérien Kamel Beldjoud, la question libyenne et l'immigration clandestine. Tout deux ont fait état de "visions identiques dans tous les dossiers discutés", selon les éléments recueillis par l'Agence France-Presse.

Gérald Darmanin a également été reçu par le Premier ministre Abdelaziz Djerad puis par le ministre des Affaires étrangères Sabri Boukadoum. "Les échanges (...) ont porté sur les relations bilatérales, ainsi que les voies et moyens de leur renforcement et diversification", a précisé l'agence officielle du pays.

Coopération renforcée dans tous les domaines

Le ministre de l'Intérieur s'est ensuite entretenu avec le ministre algérien des Affaires religieuses Youcef Belmehdi qui a insisté "sur le bannissement de toutes formes de violence et d'extrémisme, quelle que soit leur origine." Un communiqué de son ministère assure que "l'islam est une religion d'amour, de paix et de coexistence" et ajoute que "ce sont là les recommandations que son département ne cesse de prodiguer aux imams détachés à la Grande Mosquée de Paris et que tous les imams détachés en France s'attachent à concrétiser".

À lire aussi
islam
Islam : le CFCM signe un texte affirmant la "compatibilité" de la foi avec la République

Prévue de longue date, la tournée de Gérald Darmanin a pris un tour nouveau avec l'attentat qui a fait trois morts dans la basilique de Nice fin octobre dont l'auteur présumé est un Tunisien de 21 ans fraîchement arrivé en Europe. Comme en Tunisie et au Maroc, le ministre de l'Intérieur devait présenter aux autorités algériennes une liste de leurs ressortissants en situation irrégulière et soupçonnés de radicalisationque la France souhaite expulser.

Gérald Darmanin souhaite également relancer la coopération en matière d'éloignement, entravée par la fermeture des frontières en raison de la pandémie de coronavirus, alors que les départs clandestins ont augmenté depuis le Maghreb.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gérald Darmanin Algérie Islam
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants