1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. ÉDITO - Pénurie de matières premières : la situation est "incroyable", alerte Lenglet
3 min de lecture

ÉDITO - Pénurie de matières premières : la situation est "incroyable", alerte Lenglet

Les stocks mondiaux de la plupart des matières premières sont quasi-vides : métaux, produits énergétiques et biens agricoles, la jauge est au plus bas.

Échantillon d'une batterie au lithium-ion (illustration)
Échantillon d'une batterie au lithium-ion (illustration)
Crédit : TOSHIFUMI KITAMURA / AFP FILES / AFP
ÉDITO - Pénurie de matières premières : la situation est "incroyable", alerte Lenglet
00:03:28
ÉDITO - Pénurie de matières premières : la situation est "incroyable", alerte Lenglet
00:03:28
François Lenglet - édité par Philippine Rouvière Flamand

La situation est incroyable et touche à la fois les métaux, les produits énergétiques et les biens agricoles. Pour le cuivre par exemple, les réserves mondiales de métal jaune sont de 400.000 tonnes, soit moins d’une semaine de consommation mondiale. D'après le Fiancial Times, la raison est une trop forte demande. 

Même chose pour l’aluminium : nombre de producteurs ont été contraints d’arrêter leurs usines, en France, à Dunkerque notamment, à cause du coût croissant de l’énergie. Il y a également de fortes tensions sur le lithium, ce métal rare qui sert à faire des batteries de voitures électriques. Les ventes de ces véhicules dits « propres » ont quasiment doublé en 2021 par rapport à l’année précédente, atteignant presque six millions d’exemplaires dans le monde. Et en 2022, la demande devrait excéder l’offre de 6%.
 
Pareil pour les matières premières agricoles. Le bon vieux café par exemple : les réserves sont au plus bas depuis vingt-deux ans. Les pommes de terre de Belgique et les légumes du Canada connaissent eux aussi des situations inhabituelles, à cause de mauvaises conditions météorologiques associées à une forte demande. Les récoltes de canne à sucre pourraient être inférieures de 60% à l’habitude. Idem pour les produits de l’industrie agro-alimentaire comme la farine et le sucre
 
L'énergie est aussi touchée. Les stocks de gaz en Europe sont au tiers de leur niveau habituel. Pas de risque de pénurie cet hiver, mais si l’on ne parvient pas à les reconstituer, la situation sera tendue en automne 2022. En ce qui concerne le pétrole, les prix continuent de grimper en raison de l’offre qui n’est pas suffisante. 

Enfin, certains produits industriels sont aussi concernés. Les puces électroniques, dont on a souvent parlé, mais aussi le papier et les matériaux d’emballage, ce qui va bientôt handicaper l’industrie agro-alimentaire. C’est bien simple, on manque de tout. Même de capacités de transport par bateaux. Les transporteurs refusent même d’embarquer des meubles comme des canapés, trop volumineux, sinon à des prix onze fois supérieurs à l’habitude. 

L'économie continue de fonctionner

L'économie continue de fonctionner, mais elle ralentit dans certains secteurs. Les usines sont arrêtées momentanément, dans la métallurgie ou dans l’automobile par exemple. Et quand bien même on peut se fournir, les prix sont considérablement plus élevés. L’aluminium est au plus haut depuis treize ans. Le pétrole approche les 100 dollars. Le café a doublé en un an. La pomme de terre bintje a pris 180%, Le Lithium, 400%, en un an également. Le papier est au plus haut depuis plusieurs décennies.

À lire aussi

On observe également un phénomène singulier sur les marchés, qui n’intervient que dans les périodes de tensions : le cours des matières premières est beaucoup plus élevé pour une livraison immédiate que dans un an.

Les perturbations des chaînes de production et des mines à cause du Covid-19, la baisse de l’investissement pour extraire les matières premières (notamment pour le pétrole), la forte demande à cause d’une reprise inhabituelle et synchrone dans toutes les régions du monde, et les aléas climatiques pour l’agriculture viennent expliquer ces fortes hausses. Ce sont tous ces surcoûts additionnés qui se répercutent sur nos étiquettes. Et on peut s'attendre à ce que ce ne soit pas terminé. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/