1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. ÉDITO - Pourquoi le prix du baril de pétrole est-il en si forte augmentation ?
2 min de lecture

ÉDITO - Pourquoi le prix du baril de pétrole est-il en si forte augmentation ?

Le baril est aujourd’hui à 85 dollars et pourrait bientôt atteindre la somme symbolique de 100 dollars, alors que le seuil de rentabilité se situe entre 45 et 50 dollars dans les schistes du Texas.

Des réservoirs de pétrole brut et d'eau, près de Midland au Texas (États-Unis).
Des réservoirs de pétrole brut et d'eau, près de Midland au Texas (États-Unis).
Crédit : Paul Ratje / AFP
Pourquoi le prix du baril de pétrole est-il en si forte augmentation ?
03:21
Pourquoi le prix du baril de pétrole est-il en si forte augmentation ?
03:21
François Lenglet - édité par Romain Giraud

Alors que le prix du baril est au plus haut depuis sept ans, la production de pétrole de schistes repart à fond au Texas. Certains avaient déclaré un peu rapidement la fin du pétrole pendant le confinement mondial, alors que la demande s’était effondrée de 25% et que le prix du baril était même devenu négatif, c'est-à-dire que les producteurs payaient les consommateurs pour se débarrasser de leurs stocks d’or noir. 

À l’époque, le bassin permien, la première région pétrolière aux États-Unis, et premier producteur mondial, avait subi un violent choc économique. Cette région se situe à la frontière du Texas et du Nouveau-Mexique, elle possède ces fameuses roches de schistes desquelles on extrait le pétrole depuis quelques années. Au démarrage de l’épidémie, les entreprises ont fait faillite par tombereaux, le chômage est passé de 3 à 16%, les villes se sont vidées et les écoles ont fermé. 

Voilà donc que les affaires reprennent, et même à un meilleur niveau qu'avant. En février, le bassin permien devrait produire 5 millions de barils jour, selon le Financial Times, ce sera un record. On réembauche à tour de bras, les salaires remontent et les restaurants rouvrent. Tout ça parce qu’un prix du baril élevé rend l’exploitation de ces gisements très rentables. 

Le baril est aujourd’hui à 85 dollars, alors que le seuil de rentabilité se situe entre 45 et 50 dollars dans les schistes du Texas. Mais cela n’est pas le cas dans toutes les régions productrices américaines, certaines restent encore sinistrées. 

Des investisseurs plus prudents

À lire aussi

Si les secousses sont si violentes, c'est que le prix du pétrole est très volatil. Il dépend de facteurs géopolitiques. Dès qu’un conflit éclate au Moyen-Orient, une région productrice, il flambe. Le prix dépend aussi de facteurs économiques, s’effondrant quand la croissance ralentit, parce que la demande de pétrole est plus ou moins proportionnelle à l’activité économique. Et il dépend enfin de facteurs physiques, les capacités de production et de transport disponibles. Sans compter la spéculation qui accélère les mouvements. 
 
Si les facteurs géopolitiques ou économiques bougent, cela ne s'arrête pas là puisque les capacités de production également. L’exemple du bassin permien en est la preuve. Au printemps 2020, la demande s’effondre à cause de l’épidémie. Les pays producteurs se livrent alors une guerre sans merci en inondant le marché pour maintenir leurs recettes au détriment des autres. 

Les capacités de production sont du coup excédentaire, on les réduit ! C’est le même mécanisme qui joue aujourd’hui, dans l’autre sens. La croissance mondiale est repartie à fond et donc, les pays de l’OPEP ont restreint délibérément leurs approvisionnements, pour faire monter les prix. Et des capacités de production fermées sont remises en service, mais avec du retard, du coup les prix explosent.

Si les puits sont de nouveau en service, les investisseurs n'en restent pas moins plus prudents cette fois-ci, car ils savent désormais que la transition énergétique est engagée, au moins en Chine et en Occident. Ils seront donc probablement moins enclins à sortir leur portefeuille pour financer de nombreuses nouvelles capacités. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/