1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Démocratie en Asie : qu'est-ce que "l'alliance du thé au lait" ?
3 min de lecture

Démocratie en Asie : qu'est-ce que "l'alliance du thé au lait" ?

ÉCLAIRAGE - Pour se différencier de la Chine, où le thé se boit nature, Hong Kong, Taïwan, la Thaïlande et la Birmanie mettent en avant leur amour du thé au lait dans les mouvements pro-démocratie.

Un manifestant brandit une pancarte reprenant l'idée d'une "alliance du thé au lait"
Un manifestant brandit une pancarte reprenant l'idée d'une "alliance du thé au lait"
Crédit : JACK TAYLOR / AFP
Coline Daclin & AFP

Vous l'avez peut-être vu apparaître sur votre fil si vous êtes inscrit sur Twitter. Le réseau social a lancé ce jeudi 8 avril un nouvel emoji représentant un gobelet avec une paille, sur un dégradé de marron. Ce nouvel emoji représente la "milk tea alliance" ou "l'alliance du thé au lait", un mouvement dans lequel se retrouvent les militants pro-démocratie en Asie.  

"Aujourd'hui, nous lançons un emoji pour la #MilkTeaAlliance, une alliance de solidarité lancée en avril 2020 comme un meme sur Twitter, et qui a grandi pour devenir un mouvement mondial pour la démocratie, mené par des militants et des citoyens inquiets à Hong Kong, en Thaïlande, à Taïwan, en Birmanie et partout dans le monde", a tweeté un compte officiel du réseau social. 

L'image apparaitra désormais dans tout tweet comportant le hashtag #MilkTeaAlliance en anglais, thaï, coréen ainsi que dans plusieurs autres langues asiatiques. 

Se différencier par rapport à la Chine

Cette alliance du thé au lait a en effet vu le jour l'an passé avec des "memes", un mot anglais qui désigne des images détournées à visée humoristiques publiées sur les réseaux sociaux. Ces images dénonçaient ou se moquaient de l'autoritarisme chinois, en prônant l'union de Hong Kong, Taïwan et la Thaïlande, unis par leur goût pour cette boisson sucrée.

À lire aussi

Comme l'explique Le Monde, les militants mettent en valeur une manière populaire de consommer le thé - avec du lait à Hong Kong, glacé et avec des boules de tapioca à Taïwan, sucré en Thaïlande - qui les différencient de la manière de consommer du thé en Chine, où il est plutôt pris nature

Les militants pro-démocratie à Taïwan et Hongkong s'inspiraient déjà entre eux, rapporte Le Monde. Mais le mouvement a pris de l'ampleur à l'automne lorsque les militants thaïlandais, qui exigeaient une réforme du gouvernement et de la monarchie, ont commencé à reprendre eux aussi les techniques des hongkongais. 

Le mouvement s'est ensuite répandu en Birmanie, où le thé au lait concentré constitue la base du petit déjeuner. Après le putsch militaire du 1er février qui a renversé la ministre Aung San Suu Kyi et et le président Win Myint, les manifestants se sont inspirés de leurs voisins plus ou moins proches et ont intégré l'alliance. 

Des coupures d'Internet pour juguler le mouvement

#MilkTeaAlliance a été employé sur Twitter plus de 11 millions de fois depuis avril 2020, selon le réseau social, et il a connu une nouvelle hausse après le coup d'État en Birmanie.  Le régime militaire a ordonné des coupures nocturnes d'internet et a interdit plusieurs réseaux sociaux dans le but d'affaiblir le mouvement anti-junte. 

"Nous sommes persuadés que l'accès à un internet libre est un droit essentiel et nous restons un défenseur et un fervent avocat de la liberté d'expression et condamnons les #InternetShutdowns", a déclaré Twitter accompagnant son message du nouvel emoji.  

Cette décision fait suite à la reconnaissance par Twitter des mouvements sociaux #MeToo, pour dénoncer les violences sexuelles et #BlackLivesMatter, pour dénoncer les violences policières contre les Afro-américains. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/