1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus en Inde : un nouveau variant plus contagieux et plus dangereux inquiète
1 min de lecture

Coronavirus en Inde : un nouveau variant plus contagieux et plus dangereux inquiète

VU DANS LA PRESSE - Depuis quelques semaines, les contaminations au coronavirus sont en forte hausse, en Inde, après une accalmie de cinq mois. Dans un communiqué, le ministère de la Santé fait part de son inquiétude.

Ce virus serait à l'origine de la reprise active de l'épidémie, évoquée dans divers médias depuis quelques jours.
Ce virus serait à l'origine de la reprise active de l'épidémie, évoquée dans divers médias depuis quelques jours.
Crédit : KK Choudhary / The Times Of India / The Times of India via AFP
Charline Vergne

En Inde, le ministère de la Santé, a publié un communiqué, ce mercredi 24 mars. Entre les lignes, il tire la sonnette d'alarme : un nouveau variant du coronavirus, jugé plus transmissible et plus dangereux, a été détecté.

Ce virus, apprend-on dans le communiqué, repéré par l'Indépendantserait à l'origine de la reprise active de l'épidémie de coronavirus. Celle-ci avait été évoquée dans divers médias ces derniers jours, notamment par Le Monde. C'est dans la région de Maharashtra qu'elle serait le plus présente. Vendredi 19 mars, près de 41.000 nouveaux cas positifs ont ainsi été détectés, soient quatre fois plus qu’en début d’année, en une seule journée.

Après une période de ralentissement qui s'est étendue sur cinq mois, la contamination est repartie à la hausse en Inde, deuxième pays le plus peuplé au monde, juste derrière la Chine, et qui comptabilise 1.38 milliard d'habitants.

L'immunité des patients "menacée"

En février et en mars, l'épidémie a été considérée comme hors de contrôle. Ce nouveau variant préoccupe beaucoup les autorités sanitaires indiennes. En février, lors d'une interview avec la chaîne de télévision NDTV, le docteur Randeep Guleria, directeur de l'Institut indien des sciences médicales (AIIMS) et membre de la task force Covid dans l'État du Maharashtra, avait attribué à ces nouvelles souches un "mécanisme d'échappement immunitaire". "Elles peuvent menacer l'immunité acquise par une personne via la vaccination ou la maladie et provoquer une réinfection".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/