1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus : quels pays ont déjà autorisé un vaccin ?
2 min de lecture

Coronavirus : quels pays ont déjà autorisé un vaccin ?

ÉCLAIRAGE - Trois pays, le Canada, le Royaume-Uni et le Bahreïn, ont autorisé la distribution du vaccin de Pfizer et BioNTech. La Chine et la Russie ont elles lancé des opérations avec des vaccins produits localement.

Le vaccin Pfizer/BioTech (illustration)
Le vaccin Pfizer/BioTech (illustration)
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Saison 2 - 9. Coronavirus : le point sur la course aux vaccins
13:22
Victor
Victor Goury-Laffont
Journaliste

Sous les caméras du monde entier, Margaret Keenan, âgée de presque 91 ans, a lancé la campagne de vaccination de masse au Royaume-Uni, se faisant inoculer contre la Covid-19 ce mercredi 9 décembre. Son pays était devenu, une semaine avant, le premier en Occident à autoriser le vaccin coproduit par Pfizer et BioNTech

Le jour de cette vaccination hautement scrutée, une nouvelle autorisation, celle du Canada, est venu offrir une dose supplémentaire d'espoir dans la lutte mondiale contre l'épidémie. "Les Canadiens peuvent avoir l'assurance que le processus d'examen a été rigoureux et que nous avons mis en place des systèmes de contrôle efficaces", garantissait le ministère dans un communiqué.

Mais entre temps, un plus petit pays, le Bahreïn, avait lui aussi procédé à l'autorisation de ce même vaccin Pfizer/BioNtech. Ce micro-État du golfe a vu sa gestion sanitaire complexifiée par les conditions de vie de travailleurs souvent immigrés et logés à plusieurs dans de petites installations.

Des autorisations dès l'été en Chine et en Russie

La course à la vaccination ne se résume cependant pas à Pfizer et BioNTech. Spoutnik V, le vaccin russe, a été approuvé par les autorités de Moscou dès le mois d'août. Le 2 décembre, alors que le Royaume-Uni annonce avoir autorisé le vaccin Pfizer/BioNTech, Vladimir Poutine réplique et lance la campagne de vaccination de masse dans son pays.

À lire aussi

Spoutnik V n'est cependant pas parvenu à convaincre la communauté scientifique internationale, et certains lui reprochent notamment le faible nombre de participants aux essais cliniques. Une nouvelle formule pourrait cependant être développée. Le Fond national russe a annoncé qu'une combinaison du vaccin anglais AstraZeneca et de Spoutnik V sera essayée pour obtenir une meilleure efficacité. 

En Chine, l'entreprise Sinovac recevait une approbation d'urgence pour son vaccin contre le nouveau coronavirus dès août, dans l'optique de vacciner en priorité les personnels soignants et personnes à risque. Contrairement au vaccin de Pfizer et BioNTech, à base d'ARN messager, celui-ci fonctionne avec un mode opératoire traditionnel, injectant le virus inactivé pour créer des anticorps. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/