2 min de lecture Italie

Coronavirus : non, l'Italie n’a pas trouvé le remède

Particulièrement touchée par la Covid-19, l'Italie a été un terrain fertile pour la propagation de fausses informations.

Micro générique Switch 245x300 Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Non, l'Italie n'a pas trouvé le remède contre le Coronavirus Crédit Image : Piero CRUCIATTI / AFP | Crédit Média : Jean-Mathieu Pernin | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par William Vuillez

"En Italie, le remède contre le coronavirus a finalement été trouvé ! Les médecins italiens ont désobéi à la loi sanitaire mondiale de l'OMS de ne pas pratiquer d'autopsie sur les morts du coronavirus et ils ont découvert que ce n'est PAS un VIRUS mais une BACTÉRIE qui cause la mort". Voilà le début d’un message diffusé sur Facebook depuis fin mai et partagé plus de 14.000 fois.

Cette fake news est un très long texte qui compile à lui seul les théories complotistes, la méfiance envers les scientifiques, les médias et la remise en cause de l’avance technologique. S'il y avait un festival de Cannes de la fake news, on dirait: "Ah voilà un sérieux prétendant à la palme". Déjà allons au plus simple, l’AFP factuel qui a débusqué cette infox a appelé le ministère de la santé italien et il confirme, non l’Italie n’a pas trouvé de remède.

Au pic de la pandémie, beaucoup de fake news évoquaient l'Italie. Particulièrement touchée par la Covid-19, l’Italie a été un terrain fertile pour les fausses informations. Celle dont on parle y fait écho pour dramatiser l’information soit-disant exceptionnelle qu’elle nous apporte. Ensuite cette phrase : "Pour trouver le remède les médecins italiens auraient désobéi à loi sanitaire mondiale de l’OMS de ne pas pratiquer d’autopsie sur les morts de la Covid". Il n’y a pas de loi sanitaire sur ce sujet mais des conseils sur le site de l’organisation.

L'OMS, cible privilégiée

L’OMS est depuis le début, l’une des cibles les plus importantes des fabricants de fake news comme toute organisation internationale. Il est bon de rappeler que chaque état est souverain en matière de politique sanitaire. Souci : les avis divergeant de l’organisation concernant la chloroquine, qui alimente la défiance. Ensuite, le message évoque l’inutilité des respirateurs. En Italie, des médecins ont constaté des décès sous respirateurs au tout début de la pandémie. Mais ensuite, c’est devenu une nécessité.

À lire aussi
L'iPhone 11, sorti en 2019. Connecté
Apple : la résistance à l'eau de certains iPhone est-elle mensongère ?

On se souvient pourtant à quel point ça a été une lutte pour les soignants et les personnels d’hôpitaux de se fournir en respirateurs. Plus loin, il est écrit que la Covid-19 n’est pas un virus mais une bactérie, ce qui est faux. Il s’agit bien d’un virus et il est apparemment encore bon à le rappeler aujourd’hui. Et l’aspirine ne suffit pas à guérir totalement contrairement à ce que dis le message.

La 5G au cœur des fake news

Comment ne pas terminer avec la 5G qui dans ce post Facebook, est accusée de propager bactéries et virus. La 5G s’est retrouvée au cœur de cette crise d’une manière incroyable lorsqu’une rumeur a prétendu que la Covid-19 se propageait par les ondes. Une rumeur alimentée par des militants anti 5G ou des complotistes en tout genre. Puisque les Chinois sont en pointe sur cette technologie, le coronavirus vient de Chine donc tout ça doit trouver une connexion quelque part. En fait non, puisque virus et ondes électromagnétiques n’ont rien à voir. Chez nous, le nombre de malades est en baisse mais les intox perdurent, et le remède sera long à trouver.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Italie Coronavirus Idées reçues
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants