2 min de lecture Madagascar

Coronavirus : le président malgache, roi de l'intox

Andry Rajoelina président de Madagascar, s'est affiché depuis le début de la crise, notamment lorsqu'il a mis en avant un remède traditionnel contre le coronavirus.

Micro générique Switch 245x300 Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Coronavirus : le président malgache, roi de l'intox Crédit Image : Henitsoa Rafalia / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP | Crédit Média : Jean-Mathieu Pernin | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Jérémy Billault

Toute crise révèle des femmes et des hommes. En matière de fake news et de coronavirus, trois hommes se détachent depuis le début de la pandémie. Ils sont devenus des "covid-people", parfois malgré eux. En premier, le professeur Raoult , objet d’innombrables discussions, débats, polémiques. 

Vient ensuite Bill Gates, fondateur de Microsoft, qui se retrouve au cœur de fake news sans fin le concernant car pro-vaccin et la communauté des anti-vax, anti vaccination, est très mobilisé à mesure que les chercheurs progressent dans ce domaine.

Et puis, il y a Andry Rajoelina président de Madagascar. Mi-avril, Andry Rajoelina organise une conférence de presse avec des journalistes malgaches et présente une petite bouteille au liquide jaune portant le nom de Covid Organic. Un "remède traditionnel amélioré" à base d’Artemisia et de plantes médicinales de Madagascar. 

Un remède anti-covid ?

Selon le président, en décoction, c’est un bon traitement préventif. Immédiatement, des pays africains, une vingtaine, lui commandent cette tisane miracle. Sur les réseaux sociaux, on se dit fier que le remède anti-covid vienne d’Afrique, certains le pensent meilleur que la chloroquine.

À lire aussi
Découverte du fossile de l'Adalatherium, mammifère vieux de 66 millions d'années Madagascar
Découverte du fossile d'un mammifère vieux de 66 millions d'années à Madagascar

L’OMS attend  toujours des résultats cliniques qui ne viennent pas et Andry Rajoelina se retrouve au cœur d’un cyclone d’intox.

Début mai, des publications virales en France et dans beaucoup de pays d’Afrique francophone rapporte le message suivant : "URGENT! Le président Malgache Andry Rajoelina demande à tous les pays africains de quitter l'OMS en raison de la mauvaise foi des européens vers les africains" suivi d’une photo officielle du président malgache en tenue officielle. 

Intéressant car quelques semaines plus tôt Donald Trump annonçait que les Etats-Unis suspendait leur subvention à l’Organisation Mondiale de la Santé. Rapidement, la présidence malgache a démenti : "Non Madagascar ne quitte pas l’OMS  et y a toujours son siège actuellement". 

Le 11 mai dernier, le président Malgache déclare pourtant à France 24 et RFI que l’OMS s’oppose à son breuvage en raison de ses origines africaines. "Dans cette bataille on veut nous freiner, nous décourager" explique t-il. 

Depuis, des rumeurs repérées par l’AFP prétendent que le président Malgache aurait refusé 20 millions de dollars de l’OMS pour se taire et que le président de la Grande île quitte toute les instances internationales. C’est bien sûr faux. 

Des tensions existent mais pas de rupture. Étonnant de voir cette mise en lumière inattendue de Andy Rajoelina, qu’une boisson a propulsé comme un des chefs d’État autour duquel tournent le plus de fake news, volontaires ou non.  Le coronavirus laissera donc des traces même au niveau diplomatique.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Madagascar Coronavirus OMS
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants