2 min de lecture Santé

Coronavirus : pourquoi la chloroquine est retirée des essais cliniques

L'Organisation Mondiale de la Santé suspend tous ses essais cliniques à base d'hydroxychloroquine. L'OMS se base sur une étude qui considère inefficace voire néfaste l'utilisation de la molécule contre la Covid-19.

>
Coronavirus : pourquoi la chloroquine est retirée des essais cliniques Crédit Image : GERARD JULIEN / AFP | Crédit Média : Jacques Serias | Durée : | Date :
Pierre
Pierre Jarnoux Journaliste

C'est une étude menée sur 96.000 patients hospitalisés entre le 20 décembre et le 14 avril qui l'affirme. Une analyse rétrospective des dossiers médicaux électroniques venant de 671 hôpitaux dessine une tendance très claire. La chloroquine et son dérivé l'hydroxychloroquine n'ont pas d'effet sur le coronavirus. 


Les auteurs de l'étude sont même encore plus négatifs. L'étude publiée dans la revue scientifique britannique The Lancet montre que les arythmies et les troubles des rythmes cardiaques sont augmentés par la prise de ces molécules. Le nombre de décès aussi. 

Un étude sérieuse instantanément contestée par le Professeur Didier Raoult, grand promoteur de l'anti-paludéen. "Comment voulez vous qu'une étude foireuse faite avec le Big Data change ce que nous avons vu sur les électrocardiogrammes. On en a fait 10.000. Nous ce dont on parle, c'est seulement des malades qui ont été vus par l'équipe de gens ici. Le reste, ce qui se publie dans la littérature, voyez, c'est complètement déraisonnable", rétorque Pr. Raoult.

Un coup d'arrêt immédiat

Depuis la suspension de l'hydroxychloroquine par l'Organisation Mondiale de la Santé, les agences nationales de santé emboîtent le pas. Le Haut Conseil de la Santé, saisi par Olivier Véran samedi, recommande ce mardi 26 mai de ne plus utiliser l'hydroxychloroquine contre la Covid-19. Le Professeur Raoult est de plus en plus seul, tandis que l'essai clinique européen Discovery a aussi interrompu l'inclusion de nouveaux patients traités à l'hydroxychloroquine, la molécule cousine de la chloroquine.

À lire aussi
Avec la crise sanitaire, les réserves de sang sont au plus bas Coronavirus France
Les infos de 18h - Coronavirus : les réserves de sang au plus bas

Les règles de prescription de l'anti-paludéen devraient être complètement revues. Et l'ordonnance du 23 mars qui autorisait jusqu'ici le traitement à l'hydroxychloroquine pour la Covid-19 à des formes graves devrait être supprimée. Rappelons que la prescription n'était possible que par un praticien hospitalier pour des cas sévères, et après décision collégiale. Elle ne sera dorénavant prescrite qu'en cas de paludisme.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Coronavirus OMS
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants