2 min de lecture Italie

Coronavirus : des mutineries dans quatre prisons en Italie font un mort

Des émeutes ont éclaté, dimanche 8 mars, dans quatre prisons italiennes alors que le gouvernement a suspendu les visites familiales dans le cadre des mesures contre l'épidémie de coronavirus.

Des proches de détenus devant la  prison de Sant'Anna à Modène.
Des proches de détenus devant la prison de Sant'Anna à Modène. Crédit : Piero CRUCIATTI / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

En Italie, où plus de 15 millions de personnes sont en quarantaine dans le nord du pays, même les visites en prison sont affectées par l’épidémie de coronavirus. Le gouvernement a décidé de suspendre les visites familiales dans les centres pénitentiaires ce qui a provoqué la colère des détenus dans plusieurs centres pénitentiaires

Dimanche 8 mars, des mutineries ont éclaté dans quatre prisons italiennes. "Des protestations de détenus sont en cours dans les établissements pénitentiaires de Naples Poggioreale, Modène, Frosinone et Alexandrie", témoignait, dimanche, l'organisation syndicale autonome de la police pénitentiaire (Osapp).

L’association italienne de visiteurs de prisons Antigone a rapporté un mort lors des révoltes à la prison Modène, "complètement détruite", mais n’a pas fourni plus de détails, rapporte BFMTV. "Nous avons déjà averti de l'augmentation des tensions dans les prisons, et sur le fait que cela pourrait se terminer en tragédie", a précisé l'association dans un communiqué.

Deux blessés, une prise d'otage et un mort

Deux agents de sécurité ont été blessés et une vingtaine de membres du personnel ont dû quitter les lieux, selon l'agence de presse Ansa. Des prisonniers armés se sont barricadés, a précise Giovanni Bapttista Durante, secrétaire général d'un autre syndicat de surveillants, le Sappe.

À lire aussi
L'Italie est l'un des pays le plus touché par le coronavirus Italie
Coronavirus : non, l'Italie n’a pas trouvé le remède

Dans la prison de Frosinone, dans le sud de Rome, une centaine de détenus se sont également barricadés et les forces de l’ordre ont dû intervenir, d'après les informations d'Europe 1. Les détenus revendiquaient le droit de voir leurs proches et ont tenté de négocier avec la direction. Par ailleurs, deux agents de la police pénitentiaire ont été pris en otage à la prison Torre del Gallo à Pavie, dans le nord du pays alors que des dizaines de détenus ont réussi à s’échapper, selon les médias italiens.

Dans la banlieue de Naples, aux alentours de la prison de Poggioreale, "les familles sont également venues soutenir dans la rue la fronde des détenus". Une colère qui fait suite aux mesures spectaculaires prises par le gouvernement italien pour enrayer la propagation du coronavirus

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Italie Coronavirus Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants