2 min de lecture Santé

Coronavirus : l'Italie place en quarantaine plus de 15 millions d’habitants

Avec 233 morts, l'Italie est le pays d'Europe le plus touché par le coronavirus. Le Premier ministre a placé le nord du pays, de Milan à Venise, en quarantaine jusqu'au 3 avril. 15 millions de personnes sont concernées.

Giuseppe Conte, le Premier ministre italien
Giuseppe Conte, le Premier ministre italien Crédit : Tiziana FABI / AFP
IMG_0047
Nicolas Scheffer et AFP

Le gouvernement italien a demandé, ce dimanche 8 mars, la mise en quarantaine d'un quart de la population, entre Milan, la capitale économique, à Venise, lieu de tourisme mondial, pour tenter d'endiguer la progression du coronavirus. Cette mesure qui n'a pas de précédent a été annoncé en pleine nuit, par le Premier ministre Giuseppe Conté. "Nous réussirons" à enrayer l'épidémie, promet-il. 

Pour entrer et sortir de la zone concernée, les déplacements seront strictement limités, pendant la quarantaine, qui restera en vigueur jusqu'au 3 avrilselon un décret qui doit être publié dans les heures à venir.

Milan compte quelque 1,4 million d'habitants et dix millions de personnes vivent en Lombardie, le poumon économique et industriel de la péninsule. La Lombardie qui compte 3.420 cas positifs et 154 morts fait face à une situation tendue dans ses hôpitaux, selon le chef de la protection civile, Angelo Borrelli. 

Les écoles, musées, salles de sport, théâtres fermés

Le décret concerne aussi une partie de la Vénétie et de l'Émilie-Romagne avec notamment les villes de Parme et de Rimini. "C'est le moment d'être responsables. Nous devons protéger notre santé et celle de nos proches, surtout celle de nos grand-parents, car nous avons découverts que ce sont surtout eux qui sont exposés", a affirmé le chef de l'État. 

Toutes les écoles, musées, salles de sport, théâtres et les centres culturels resteront fermés dans la zone. Les bar et restaurants pourront rester ouverts mais seulement de 6 heures à 18 heures et à condition de respecter une distance d'un mètre entre les clients. L'ouverture des magasins sera limitée pour éviter les attroupements.

20.000 renforts dans les hôpitaux

À lire aussi
Des soignants britanniques pendant la crise du coronavirus (illustration) épidémie
Coronavirus : qu'est-ce que l’immunité croisée ?

Les déplacements en internes devront être motivés par des obligations professionnelles ou des situations d'urgence. Les forces de l'ordre pourront demander aux citoyens de justifier leurs déplacements. Les réunions de travail doivent être reportées et le télétravail devra être privilégié. 

L'Italie est la deuxième place derrière la Chine en nombre de décès liés au coronavirus avec 233 morts. Cette semaine, toute une série de mesures draconiennes, comme la fermeture des écoles et des universités dans toute la péninsule avaient été prises. 20.000 renforts dans les hôpitaux ont été recrutés pour porter de 5.000 à 7.500 le nombre de lits en soins intensifs. Le nombre de place en pneumologie et en maladies infectieuses a été doublé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Italie Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants