1 min de lecture Faits divers

Finistère : un détenu se suicide avant d'être jugé

Le détenu était accusé d'avoir tué sa patronne en 2017. Il s'est donné la mort deux jours avant son jugement.

Un surveillant de la Maison d'arrêt de l'Hermitage, à Brest.
Un surveillant de la Maison d'arrêt de l'Hermitage, à Brest. Crédit : FRED TANNEAU / AFP
Chloé
Chloé Richard-Le Bris et AFP

L'homme qui s'est donné la mort à la maison d'arrêt de Brest (Finistère) avait rendez-vous devant le juge, à la cour d'assises du Finistère, mardi 3 mars. Mais ce détenu s'est suicidé dimanche 1er mars, dans sa cellule.

Il était accusé d'avoir tué sa cheffe d'entreprise en 2017. L'homme de 56 ans avait été écroué le 10 septembre 2017 à Brest après avoir été mis en examen pour assassinat, un chef d'inculpation requalifié en meurtre.

La victime avait 62 ans. Elle avait été rouée de coups le 28 août 2017 devant son domicile de Névez dans le Finistère. Transportée dans un état grave à l'hôpital de Quimper, elle était décédée deux jours plus tard. Le mobile du meurtre aurait été lié à un différend commercial.

La victime gérait l'entreprise Sodibox qui fabrique des matériels pour prélèvements en biologie médicale, animale et alimentaire. Située à Névez, elle employait au moment des faits une vingtaine de personnes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Justice Finistère
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants