2 min de lecture Coronavirus États-Unis

Coronavirus aux États-Unis : vaccin, cas à la hausse, Halloween... Le point sur la situation

La situation est toujours préoccupante aux États-Unis où le nombre de cas augmente. À New-York, les salles de restaurants viennent seulement de rouvrir.

Une lettre d'Amérique Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
Coronavirus aux États-Unis : vaccin, cas à la hausse, Halloween... le point sur la situation Crédit Image : Justin Heiman / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par William Vuillez

La pandémie de Covid-19 continue de faire l'actualité aux États-Unis, notamment car on a appris que le plus jeune fils du président Trump, Barron Trump, 14 ans a été contaminé il y a quelques semaines. Il est aujourd'hui négatif. Il ne présentait aucun symptôme et c'est sa mère, Melania qui le révélait dans un témoignage écrit, publié sur le site de la Maison Blanche. Elle raconte comment elle aussi a vécu la maladiepuisqu'elle a été contaminée en même temps que le président. 

"J’ai eu des courbatures, une toux et des maux de tête, et je me sentais extrêmement fatiguée la plupart du temps. J'ai choisi d'emprunter une voie plus naturelle en termes de médecine, optant davantage pour les vitamines et une alimentation saine", écrit-elle. Son mari, lui s’est comparé à Superman mardi soir lors d’un discours en Pennsylvanie.

Il continue à dire que le vaccin va arriver très vite, mais il ne clame plus à longueur de journée que ce sera dès la fin octobre, plus grand monde ne pourrait le croire. Ce qui est nouveau, c’est que la Maison Blanche est en train de changer de stratégie, pour promouvoir "l’immunité de groupe". Plus besoin de masque ou de restrictions généralisées, il faudrait faire circuler le virus naturellement, sans l’interrompre, et protéger seulement les plus fragiles, les plus âgés.

Un "meurtre de masse"

Cette stratégie d’immunité de groupe promue régulièrement par des animateurs de Fox News est rejetée par les experts scientifiques (un prof de médecine de Harvard dit même que ce serait un "meurtre de masse"). Le prix à payer risque d’être très lourd, au moment où le nombre d’hospitalisations repart à la hausse. C’est la conséquence logique de l’accélération du nombre de cas. Et donc on sait que d’ici deux à trois semaines le nombre de morts va repartir aussi. 

On est aujourd’hui à environ 700 morts par jour et à plus de 217.000 morts de la Covid. Si on prend la surmortalité depuis le début de l’année, donc non seulement la Covid mais l’ensemble des décès par rapport à l’an passé pour la même période, on est à 300.000 morts de plus.

Noël à l’horizon

À lire aussi
Une prison aux États-Unis (illustration) Coronavirus États-Unis
États-Unis : l'infection d'un gardien de prison remet en question la notion de cas contact

Si le virus accélère, il va y avoir de nouvelles restrictions. Beaucoup n’ont jamais vraiment été levées. Par exemple, dans beaucoup de grandes villes les écoles n’ont jamais rouvert. À New York, les salles de restaurants viennent seulement de rouvrir il y a quelques jours, avec un nombre de personnes très limité. Les salles de spectacle sont fermées jusqu’à l’été prochain.

Des états comme la Californie demandent aux familles de rester chez elles pour Halloween dans 15 jours, certaines villes interdisent d’ailleurs les tournées d’enfants déguisées pour collecter des bonbons. Le docteur Faucci, l’homme auquel la plupart des Américains se fient, dit qu’il faut éviter les rassemblements au-delà de son cercle familial pour Thanksgiving, fin novembre. En fait tout le monde a déjà Noël à l’horizon. Beaucoup de familles, séparées depuis mars, craignent de ne pas pouvoir se rassembler.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus États-Unis États-Unis Santé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants