1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus au Royaume-Uni : record de contaminations, restrictions… Le point sur la situation
2 min de lecture

Coronavirus au Royaume-Uni : record de contaminations, restrictions… Le point sur la situation

Le Royaume-Uni fait face à une flambée des cas, liés au variant Omicron. Malgré les records de contamination, Boris Johnson préfère "continuer à procéder comme nous le faisons".

Boris Johnson, en visite dans un centre de vaccination
Boris Johnson, en visite dans un centre de vaccination
Crédit : LEON NEAL / POOL / AFP
Nicolas Barreiro & AFP

La situation sanitaire au Royaume-Uni se dégrade de jour en jour, sans toutefois inquiéter le Premier ministre. Confrontés à une propagation fulgurante du variant Omicron, l'Angleterre et le Pays de Galles ont enregistré 129.471 nouveaux cas de Covid-19 le mardi 28 décembre, un nouveau record depuis le début de la pandémie.

Malgré une hausse significative du nombre de contaminations, le nombre d'hospitalisations reste de son côté assez stable. Selon les données du gouvernement, le nombre de nouveaux patients hospitalisés varie entre 700 et 1.000 en moyenne depuis la fin du mois de juillet. Le nombre de patients en réanimation reste également assez stable, ils sont environ 850. 

Cette faible virulence s'explique d'une part avec la présence du variant Omicron mais d'autre part avec le fort taux de vaccination, environ 57% de la population âgée de plus de 12 ans a déjà eu accès à une dose de rappel. Pour Boris Johnson, ce chiffre n'est toujours pas assez important.

"Je suis désolé de le dire, mais l'écrasante majorité de gens admis dans les soins intensifs de nos hôpitaux sont ceux qui n'ont pas eu de dose de rappel", a déclaré le dirigeant conservateur en marge d'une visite dans un centre de vaccination. "Si vous n'êtes pas vaccinés, vous avez en moyenne huit fois plus de risques de finir à l'hôpital", a-t-il ajouté.

Pas de nouvelle restriction

À écouter aussi

La crise sanitaire s'emballe outre-Manche mais pas de quoi inquiéter Boris Johnson. Malgré la perturbation du championnat de football anglais, où le nombre de joueurs positifs atteint des records, peu de restrictions ont été mises en place au Royaume-Uni. 

À l'heure actuelle, le passe sanitaire est nécessaire pour les grands évènements et le port du masque est devenu nécessaire dans les lieux. La durée de l'isolement des cas contacts a récemment été réévaluée à 7 jours contre 10 auparavant. Outre ces quelques restrictions, le Premier ministre n'envisage pas de prendre de nouvelles mesures pour freiner l'épidémie, en tout cas pas avant 2022.

"Le variant Omicron continue de poser de vrais problèmes, on voit les cas augmenter dans les hôpitaux, mais il est clairement moins virulent que le variant Delta et nous pouvons continuer à procéder comme nous le faisons", a justifié Boris Johnson, avant d'appeler la population à fêter la nouvelle année "avec prudence". 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/