1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Les délais de paiement des factures repartent à la hausse
3 min de lecture

Les délais de paiement des factures repartent à la hausse

Info RTL INFO RTL - Pour la première fois depuis 2008, les retards de paiements des factures des entreprises repartent à la hausse.

Une facture (image d'illustration)
Une facture (image d'illustration)
Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
2020 le retour des mauvais payeurs
03:33
2020 le retour des mauvais payeurs
03:33
Martial You - édité par William Vuillez

Selon nos informations, une entreprise attend en moyenne pratiquement 13 jours (12,84 jours en moyenne) au-delà du délai légal avant d'être payée et ça fragilise les petites entreprises. C'est la première fois que ce délai repart à la hausse depuis 2008 et on revient au niveau de l'année 2016. Celles qui paient le moins bien sont les entreprises de la communication et de l'événementiel ainsi que les cabinets de conseils où l'on double parfois le délai légal. 

Car 12,84 jours de retard, c'est au-delà du délai légal. En général, une entreprise privée a 60 jours pour honorer une facture et une administration a 30 jours. Ça veut dire qu'une entreprise attend parfois 73 jours avant d'être payée, Ce qui peut conduire à des faillites. Un chiffre circule : 1 faillite sur 4 est due à des factures impayées. Cela fragilise bien sûr les PME qui ont une trésorerie rachitique. 

Or, c'est au moment de la reprise économique (en ce moment) que cela risque de se tendre et de mettre des entreprises à genoux. C'est maintenant que les PME vont avoir besoin d'argent pour relancer la production et payer les salaires. 

Pourquoi ces délais se sont-ils allongés ?

2020 a été une année particulière bien sûr. Vous avez des entreprises qui n'avaient plus de personnel au bureau et qui ont mis du temps à s'adapter au télétravail : les factures se sont entassées. Vous avez aussi des entreprises qui avaient des difficultés financières avec une activité à l'arrêt et des ouvriers à payer. Et puis, c'est beaucoup plus pervers, vous avez des entreprises qui en ont profité pour faire un peu de trésorerie, en profitant de la folie du confinement pour oublier quelques clients ou fournisseurs.

À lire aussi

Ça a déjà commencé à rentrer dans l'ordre avec la reprise et la fin des confinements. Au plus fort de 2020, on dépassait les 15 jours de retard. Mais aujourd'hui, on n'est pas revenu au niveau de 2019 et les spécialistes constatent que la durée ne baisse plus. Et on avait déjà senti un petit plateau entre 2018 et 2019.

Alors, comment améliorer la situation ? Il y a le travail des médiateurs, qui rétablissent le dialogue entre les entreprises. Le ministre chargé des PME, Alain Griset, va sans doute annoncer quelques mesures pour encourager les entreprises à payer. On peut renforcer les contrôles sur les entreprises qui ont bénéficié du Prêt Garanti par l'État. Le PGE est sensé apporter de l'argent aux entreprises pour leur permettre de payer leurs fournisseurs. 
On peut aussi imaginer que le respect des délais de paiement soit inscrit dans les objectifs des managers de l'entreprise pour qu'ils touchent leurs bonus.

Quelles sanctions ?

On peut infliger jusqu'à 2 millions d'amende à une entreprise qui ne respecte pas les délais de paiement. C'est arrivé aux magasins Cora l'an dernier. La Répression des Fraudes (la DGCCRF) a épinglé 182 mauvais payeurs. Ce qui frappe c'est que les mauvais élèves sont les multinationales à la trésorerie garnie. Mais elles sont en position de force face aux PME. Elles n'ont pas toujours conscience de l'importance d'une facture pour une petite entreprise et elles ont souvent des processus de règlement des factures très complexes pour une petite entreprise.

En revanche, c'est la bonne surprise de ces derniers mois : l'administration, qui a 30 jours pour payer ses factures, a fait d'énormes progrès. Les collectivités locales (mairies, conseils départementaux ou régionaux) qui étaient les pires, ont même réduit leurs délais de paiement de plus de 5 jours en un an : c'est colossal !

Et c'est une bonne nouvelle pour nos entreprises car une enquête du cabinet ARC avait montré récemment que 55% des patrons de PME renonçaient à signer des contrats avec l'État car il ne payait jamais dans les délais. 

Le "Plus" : un mariage hollywoodien

Les deux plus grosses agences d'acteurs d'Amérique, ICM et CAA, les agences de Brad Pitt et de Scarlett Johansson fusionnent. Mais on ne connait pas le montant de l'opération.

La note : 8/20 à MacDo

Des clients de McDo se révoltent et avec l'adjoint à la gestion de l'eau de Paris car la marque de hamburger commercialise de l'eau"Eau by McDo" pétillante, plate ou aromatisée au citron vert, pour 1,70 euros les 25 centilitres. Problème, c'est de l'eau du robinet qui vaut 0,003 centimes le litre selon l'adjoint. McDo se défend en expliquant que ça permet d'en finir avec les bouteilles plastiques et que c'est une eau filtrée et personnalisée qui peut justifier son prix. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/