1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Crise économique : la filière du bois redécolle, mais fait face aux pénuries
2 min de lecture

Crise économique : la filière du bois redécolle, mais fait face aux pénuries

Frappé par la crise lors du premier confinement, le secteur du bois repart en croissance mais connaît d'autres problèmes.

La charpente en bois du modèle de la cathédrale Notre-Dame de Paris.
La charpente en bois du modèle de la cathédrale Notre-Dame de Paris.
Crédit : Cannelle Berthelot / Federation Compagnonnique Anglet / AFP
Crise économique : la filière du bois redécolle, mais fait face aux pénuries
02:49
Crise économique : la filière du bois redécolle, mais fait face aux pénuries
02:49
Martial You - édité par Sarah Belien

La charpente de Notre-Dame est surnommée "la forêt". Son chantier, c'est l'arbre qui cache la forêt après une année compliquée mais c'est aussi la vitrine de cette activité qui fait travailler 400.000 personnes dans le pays. La France est la 4ème forêt d'Europe et nous permet de respirer en absorbant 88 millions de tonnes de CO2 par an.

Cependant le 21 février dernier, les représentants de la filière bois étaient reçus à Bercy au même titre que ceux de l'automobile, du ferroviaire, de l'agroalimentaire... C'est-à-dire les filières en souffrance mais aussi, et c'est très important, comme les filières d'avenir qui bénéficieront du plan de relance. L'impact de la Covid est lourd sur la filière bois et en même temps ce qui est intéressant, c'est que le secteur s'en sort finalement un peu mieux que le reste de l'économie française.

Il y a eu deux phases au cours des derniers mois. Premier confinement : arrêt total de la machine et notamment des chantiers du bâtiment et donc un effondrement total, une perte de pouvoir d'achat pour les salariés car beaucoup se sont retrouvés en chômage technique. Deuxième confinement : pas ou peu d'arrêt et, au contraire, une forte demande et parfois une pénurie de main-d'œuvre pour répondre à la demande du secteur du bâtiment ou de la logistique avec l'envolée des livraisons de colis. Car oui, papier ou carton, c'est du bois.

Une croissance de moins 7%

En terme d'emplois et d'activité, on limite la casse : chute de 1,7% des emplois, -7% pour la croissance, c'est inférieur à la moyenne nationale et surtout c'est bien reparti en fin d'année. Mais vous avez un redémarrage en ordre dispersé qui reste impacté par les soubresauts de l'économie mondiale. Dans l'industrie, on est en croissance de 1,8% grâce aux constructions de logement. Mais le meuble est en panne (-7,2%) malgré le cocooning. Et l'exportation de tonneaux en chêne chute de 10%, là c'est la consommation de vin qui a baissé. Les bars fermés et les taxes de Trump qui ont limité nos exportations.

Des pénuries de palettes

À lire aussi

En ce moment, on rencontre des pénuries de bois. C'est une matière première et un composant clé pour plusieurs secteurs : colis, papier toilette, matériaux de construction. Et comme les semi-conducteurs, dont on parle beaucoup ces dernières semaines, on a un problème d'approvisionnement mondial et une flambée des prix.

On fait face notamment à une pénurie de palettes. Les marchandises en provenance de Chine circulent sur des palettes, un bois de qualité moyenne. Mais leur prix est passé de 9 dollars à 15 dollars ces derniers mois. Résultat, la machine des livraisons se grippe parce que le bois coûte trop cher. Les forêts nous aident à respirer mais le bois c'est aussi des globules rouges qui font respirer l'économie.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/