2 min de lecture Environnement

À Saint-Nazaire, des zadistes manifestent contre l'extension du port maritime

La route menant au site du Carnet est investie depuis quelques jours par des zadistes. Ces derniers militent contre le projet du port de Nantes Saint-Nazaire qui souhaite y aménager un parc industriel.

Des pancartes à la ZAD du Carnet à Frossay, le 7 septembre 2020.
Des pancartes à la ZAD du Carnet à Frossay, le 7 septembre 2020. Crédit : Sebastien SALOM-GOMIS / AFP
Marie Gingault
Marie Gingault et AFP

Cela fait plusieurs jours que des zadistes ont investi la route qui mène au site du Carnet, à Frossay (44), où le port maritime de Nantes Saint-Nazaire souhaite aménager un parc industriel. 

Les manifestants ont installé une ZAD (zone à défendre), afin de protester contre ce projet, dédié aux énergies renouvelables. "Ils vont remblayer l'intégralité des 110 hectares, ils vont tout détruire, la faune et la flore, les zones humides", s'inquiète Yoann Morice, qui est à l'origine du collectif "Stop Carnet", actif depuis quelques mois. C'est ce même collectif qui a organisé un week-end de manifestation sur le site à la fin du mois d'août. Leur objectif est de laisser la nature reprendre ses droits dans cette zone


La superficie évoquée par Yoann Morice correspond à celle sur laquelle le port prévoit d'installer le parc éco-technologique. Ce dernier est, selon le collectif, incompatible avec la présence de "116 espèces protégées" ou encore les risques de submersion.

Prochaine manifestation le 14 septembre

Après le rassemblement estival, des tentes ont été plantées et la route départementale menant au site est depuis bloquée par quelques dizaines de personnes. Celles-ci ont peint des banderoles telles que "Stoppons le carnage au Carnet", "Nous sommes la Loire qui se défend" ou encore "Nous protégeons juste votre promenade". 

À lire aussi
Une plante au jardin des Tuileries à Paris (illustration) écologie
Environnement : qu'est-ce que le "budget vert" ?

De son côté, le département de la Loire-Atlantique a porté plainte pour dégradation de la route. De plus, des voitures de gendarmerie circulent dans les environs. La région Pays de la Loire a quant à elle exigé le départ des zadistes : "On ne peut pas aujourd'hui tolérer qu'une nouvelle zone de non-droit s'installe dans la région, on ne va pas laisser des groupuscules extrémistes s'installer sur une propriété qui est privée", a déclaré mardi 8 septembre la présidente de la région Christelle Morançais (LR), qui est aussi présidente du conseil de surveillance du port.

Le son de cloche est totalement différent du côté des élus EELV (Europe Écologie Les Verts) des Pays de la Loire, pour qui "le projet du Carnet est l'exemple de ce qu'il ne faut pas faire". "Dans le contexte actuel de crise climatique et d'extinction de la biodiversité, il n'y a pas lieu de réaliser ces travaux", ont-ils déclaré. 

Le collectif "Stop Carnet" a fixé un prochaine rendez-vous, le 14 septembre, afin de manifester contre "celles et ceux qui bétonnent et polluent nos vies". Ce rassemblement interviendra lors du forum économique annuel de la CCI Nantes Saint-Nazaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Nature Manifestations
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants