2 min de lecture Climat

Extinction Rebellion : une ZAD en plein Paris agace certains riverains

Depuis lundi 7 octobre, ils sont plusieurs centaines de militants écologistes à bloquer le centre-ville de Paris. Résultat : des embouteillages monstres et des riverains en colère.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Extinction Rebellion : une ZAD en plein Paris agace certains riverains Crédit Image : Thomas SAMSON / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Générique 1
Jacques Serais édité par Elise Denjean

Depuis lundi 7 octobre, ils sont plusieurs centaines de militants écologistes à bloquer le centre-ville de Paris. La place du Châtelet, le pont au Change juste en face et, depuis jeudi, la rue de Rivoli. Il s'agit là d'axes majeurs de circulation. Résultat : des embouteillages monstres se sont créés dans une ville qui n'en avait pas franchement besoin. 

Ces militants d’Extinction Rebellion sont soutenus par la maire de Paris, Anne Hidalgo. Ils revendiquent également le soutien des riverains. Sur RTL, l'un d'entre eux affirme, vendredi matin, que 70% des citoyens sont en faveur de ce blocage. Il a toutefois admis devoir parfois "calmer le jeu" et même "s'excuser". 

Car sur le terrain, la cohabitation avec les riverains semble compliquée. "C'est sympathique, c'est pour les enfants, c'est une kermesse ?", lance avec ironie une passante. De son côté, Sylvie, habitante de Seine-Saint-Denis, ne comprend pas ce blocage du centre de la capitale. "Je pense que vous vous mettez tout le monde à dos", dit-elle à une militante, Estelle, gilet orange d’Extinction Rebellion sur les épaules. "Vous embêtez des gens qui n'ont aucun pouvoir de décision, des gens qui galèrent déjà. En plus, ça crée des embouteillages donc ça pollue encore plus." 

La droite locale monte au créneau

Malgré l'agacement des riverains, ces militants ne sont pas délogés. Pour Marie-Claire Carrère-Gée, cheffe de la droite parisienne, la capitale ne peut pas être une ZAD. Elle parle d'une "poignée de militants d'extrême-gauche qui instrumentalisent une cause qui est très juste". Sur RTL, la candidate à la mairie de Paris appelle les autorités "à cesser de s'en faire les complices". "Il leur faut agir pour le climat et aussi pour faire respecter la loi" conclut-elle, précisant qu'Anne Hidalgo ne peut cautionner, voire encourager, le désordre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Climat Changement climatique Contestation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants