2 min de lecture École

Les infos de 8h - Roubaix : l'école de la deuxième chance, au secours des déscolarisés

À Roubaix comme dans plusieurs villes de France, les écoles de la deuxième chance forment des jeunes, âgés de 16 à 25 ans, qui sont sortis du système scolaire.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 8h - Roubaix : l'école de la deuxième chance, au secours des déscolarisés Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Franck Antson - correspondant RTL dans le Nord
Franck Antson édité par Quentin Marchal

Ce samedi 5 décembre a lieu la journée mondiale de l'égalité des chances. L'occasion de mettre en lumière les écoles de la "deuxième chance", qui accueillent chaque année des jeunes qui sont sortis du système scolaire. Âgés de 16 à 25 ans, l'objectif est de les remettre sur les rails d'une formation professionnelle.

L'un de ses établissements se trouve à Roubaix, dans le Nord. Avant de s'épanouir dans la pâtisserie, Nassim s'est un peu cherché dans la mécanique et l'informatique. Il explique que les études n'était pas faîtes pour lui : "Les matières générales, je n'y arrivais plus du tout, j'ai décroché progressivement et au bout d'un moment j'ai arrêté d'y aller pour travailler".

Depuis le mois de septembre, ce jeune Lillois de 22 ans a entamé un cursus à l'école de la deuxième chance de Roubaix. Entre stages et cours théoriques, il s'est senti valorisé et a même gagné ses premiers concours : "Dès mon premier stage, j'ai su que c'était ce que je voulais faire. J'ai bien aimé le suivi et les enseignants qui nous motivent toujours. La pâtisserie, je sais que je peux me donner à 200% et progressé dans ce métier".

"Il y a du travail, il faut juste aller le chercher" estime Nassim. Même si les contraintes sanitaires du moment ont parfois perturbé certains stages, ces formations ne sont pas interrompues.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
Coronavirus France
Coronavirus : "La contamination reste limitée en milieu scolaire", selon Jean-Michel Blanquer

Faits divers - Une semaine après les dégradations qui ont eu lieu pendant la manifestation contre la loi de sécurité globale à Bordeaux, les commerçants du centre-ville craignent de nouvelles violences avec les deux mobilisations organisées ce samedi 5 décembre.

Politique - Dans une interview accordée au média Brut, Emmanuel Macron a soutenu que le terme de "violences policières" est "devenu un slogan", un "terme politisé" pour "affaiblir une institution républicaine".

Société - Initialement prévues le mercredi 6 janvier, les soldes d'hiver ont été repoussées aux mercredi 20 janvier. Une bouffée d'oxygène pour les commerçants qui vont pouvoir vendre leur stocks gelés par les mesures liées au confinement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
École Formation Roubaix
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants