1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 8h - Ariège : un hôpital ferme ses urgences pour libérer des soignants
2 min de lecture

Les infos de 8h - Ariège : un hôpital ferme ses urgences pour libérer des soignants

Avec la quatrième vague qui commence à se faire ressentir dans certains départements, les hôpitaux s'organisent. Dans l'Ariège, un hôpital a fermé son service d'urgences pour libérer des soignants, ce qui met le maire en colère.

Des soignants en train de prendre en charge un patient infecté par la Covid-19 (illustration)
Des soignants en train de prendre en charge un patient infecté par la Covid-19 (illustration)
Crédit : LUCAS BARIOULET / AFP
Les infos de 8h - Ariège : un hôpital ferme son service d'urgences pour libérer des soignants
11:12
Le "jour du dépassement" des ressources planétaires a été atteint ce jeudi
11:11
micro générique
La rédaction de RTL - édité par Nicolas Barreiro

Sept départements dépassent désormais le seuil critique de 400 pour le taux d'incidence, notamment dans le sud de la France. Dans l'Ariège, la situation est encore maîtrisée mais les hôpitaux commencent à se remplir. Alors, par anticipation, l'hôpital de Lavelanet a décidé de fermer ses urgences pour libérer des soignants pour le secteur Covid. C'est la troisième fois en un an que cette décision est prise et elle ne passe toujours pas.

Avec cette fermeture, c'est un bassin de 25.000 habitants qui se retrouve privé de service d'urgences. Mercredi matin encore, cinq personnes ont fait face à des portes closes. Pas d'autre solution pour celles-ci, il faut se rendre 30 km plus loin au Chiva (Centre hospitalier intercommunal des vallées de l'Ariège). "On est désabusé, inquiet", confie Bertrand Piquemal, représentant syndical de l'hôpital. "Cela fait beaucoup d'habitants qui se retrouvent parfois à une heure des urgences. Si vous avez problème cardiaque et que vous vous retrouvez à devoir faire une demi-heure de plus, c'est une demi-heure où vous allez passer l'arme à gauche quand vous serez dans l'ambulance".

Avec l'allongement du temps de transport, le maire de Lavelanet, Marc Sanchez, craint que certaines personnes ne puissent être secourues, d'autant que la période touristique augmente le risque d'accidents dans la région. "Les randonnées, le vélo, le VTT, l'escalade, toutes ces disciplines existent. Donc, il peut y avoir une prolifération de petits accidents qui parfois demandent que les secours interviennent rapidement", assure le maire. "Notre territoire mérite qu'on ait des services de secours qui restent au niveau des urgences et opérationnels en permanence". Le service d'urgences de l'hôpital de Lavelanet restera fermé au moins jusqu'au 15 août.

À écouter également dans ce journal

Coronavirus - La propagation du variant Delta a contraint la Martinique à se reconfiner à partir du week-end prochain, "Tout déplacement au-delà d'une limite de 10km autour du domicile sera soumis à une attestation", a précisé la préfecture.

À lire aussi

Jeux Olympiques - Une nouvelle médaille d'argent, cette fois en aviron pour Laura Tarantola et Claire Bové. En escrime, les femmes se sont assurées une place en finale contre les Italiennes. La judoka Madeleine Malonga s'envole pour les demi-finales.

Coronavirus La part des jeunes en réanimation devient de plus en plus importante. En cause, la vaccination qui a changé la donne et qui explique en partie ce rajeunissement.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/