1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : le protocole dans les écoles "pose beaucoup de questions", dit la SNES-FSU
1 min de lecture

Coronavirus : le protocole dans les écoles "pose beaucoup de questions", dit la SNES-FSU

INVITÉE RTL - Sophie Venetitay, secrétaire générale ajointe de la SNES-FSU, regrette que les syndicats n'aient pas été consultés sur le sujet.

Photo d’une classe de l’école de Sajus, le 4 décembre 2020 à Ramonville dans la banlieue toulousaine. (Illustration)
Photo d’une classe de l’école de Sajus, le 4 décembre 2020 à Ramonville dans la banlieue toulousaine. (Illustration)
Crédit : FRED SCHEIBER / AFP
Sophie Venetitay était l'invitée de RTL mercredi 28 juillet
06:13
Sophie Venetitay était l'invitée de RTL mercredi 28 juillet
06:13
Olivier Boy - édité par Florine Boukhelifa

Annoncée dans la matinée, la mesure a provoqué de nombreuses réactions. Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a détaillé mercredi 28 juillet le protocole sanitaire appliqué dans les écoles à compter de la rentrée. Dans les collèges et lycées par exemple, les élèves non vaccinés devront suivre les cours depuis chez eux dès le premier cas de coronavirus dans la classe, tandis que les adolescents vaccinés pourront rester en présentiel.

La distinction entre ces deux catégories est loin de faire l'unanimité. Si la FCPE a déclaré craindre une amplification du décrochage scolaire, la SNES-FSU, premier syndicat enseignant dans les collèges et lycées évoque pour sa part "une mesure qui pose beaucoup de questions et apporte peu de réponses". "Il est d'autant plus regrettable que nous n'ayons pas été consultés parce que nous aurions pu faire un certain nombre de remarques", réagit ainsi Sophie Venetitay, secrétaire générale ajointe de la fédération.

"On sait que la vaccination est un élément incontournable pour sortir de la crise, y compris celle des adolescents", poursuit la syndicaliste. Selon elle, la décision du gouvernement, "sortie du chapeau", n'a jamais été abordée, notamment au début du mois de juillet lors d'une réunion sur le protocole sanitaire de rentrée.

Des interrogations se posent alors sur le contrôle de l'état vaccinal des collégiens, le procédé pour les élèves de sixième de moins de 12 ans ou encore celui pour les adolescents en attente de la seconde injection.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/