1 min de lecture Pollution

Les infos de 7h30 - Pollution de l'air : 2.300 décès évités grâce au premier confinement

Selon Santé publique France, le confinement strict du printemps 2020 aurait permis de réduire l'exposition de la population française aux particules, sauvant ainsi 2.300 vies.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Pollution de l'air : 2.300 décès évités grâce au premier confinement Crédit Image : Thomas COEX / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
édité par Quentin Marchal

C'est l'une des conséquences directes du confinement strict au printemps 2020. Avec l'arrêt quasiment complet de toute circulation automobile, Santé Publique France estime que la pollution a nettement baissé en France et que des vies ont été épargnées.

En effet, ces quelques semaines de confinement strict ont eu un impact rapide et quantifiable sur la mortalité puisque 2.300 décès ont été évités grâce à la baisse de ce qu'on appelle la pollution de fond. Celle-ci correspond aux particules émises par les industries, comme le chauffage et les épandages agricoles et 1.200 vies sauvées l'ont été en lien avec la réduction des émissions de dioxyde d'azote, due à la diminution du trafic routier.

Cette baisse drastique de la pollution pendant le confinement a également freiné le développement de pathologies graves et mortelles, comme les atteintes cardio-vasculaires, les cancers mais a aussi évité l'aggravation de maladies déjà existantes. Selon Santé Publique France, ces résultats doivent être un encouragement à la prise de mesures visant à réduire toutes les sources de pollutions atmosphériques.

À écouter également dans ce journal

Justice - Le garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti présente, ce mercredi 14 avril en Conseil des ministres, son projet de loi pour "restaurer la confiance" dans la justice. Ce texte est  contesté à la fois par les magistrats et le monde judiciaire tant sur le fond que sur la méthode.

À lire aussi
humour
Le meilleur de Laurent Gerra avec Emmanuel Macron et François Mitterrand

International - Les autorités sanitaires américaines ont proposé, mardi, la suspension pendant quelques jours au moins, du vaccin contre la Covid-19 de Johnson & Johnson. Elles souhaitent analyser en détail six cas de caillots sanguins atypiques et sévères survenus chez des personnes ayant reçu ce vaccin.

Politique - Après avoir reçu l'avis du conseil scientifique sur les risques liés à l'organisation des élections régionales et départementales et consulté les maires, le gouvernement a décidé de maintenir le scrutin en juin mais en le repoussant d'une semaine. Les deux tours auront lieu les dimanches 20 et 27 juin.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pollution Confinement Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants