1 min de lecture Changement climatique

Coronavirus : baisse record des émissions de CO2 en 2020

En 2020, les émissions de CO2 d'origine fossile ont diminué de 7% suite aux mesures de confinement prises contre l'épidémie de Covid-19. Ce chiffre constitue un record.

Une panneau indique une pollution de l'air près de Rennes (illustration)
Une panneau indique une pollution de l'air près de Rennes (illustration) Crédit : DAMIEN MEYER / AFP

Jamais une telle baisse n'avait été constatée. Les émissions de CO2 d'origine fossile ont diminué de 7% en 2020, en raison des mesures de confinement prises contre la pandémie de Covid-19, d'après le bilan annuel du Global carbon project publié vendredi. 

Ce rapport s'intéresse aux émissions annuelles de CO2 d'origine fossile et à leur persistance dans l'atmosphère, responsables du changement climatique et de son lot de catastrophes. Ce rapport est traditionnellement publié lors des conférence de l'ONU sur le climat.

Cette année, la publication du bilan intervient dans un contexte particulier. La 26e COP prévue à Glasgow a été repoussée d'un an. Un sommet en ligne se tiendra samedi avec plusieurs chefs d'Etat pour marquer le cinquième anniversaire de l'accord de Paris.

Ses résultats sont aussi inédits, avec une baisse estimée à 7% des émissions mondiales de CO2 fossiles sur l'année, soit 2,4 milliards de tonnes. Au plus fort du confinement au printemps, elles ont même chuté d'environ 17% comparé à 2019.

Une diminution notable aux États-Unis

À lire aussi
agriculture
Gel des récoltes : Jean Castex promet "des enveloppes exceptionnelles" aux agriculteurs

Jamais une telle diminution n'avait été observée auparavant, selon un communiqué de presse. Lors des précédentes crises mondiales (1945, 1981, 1992, 2009), elles n'avaient jamais dépassé 0,9 milliard de tonnes.

"La diminution des émissions en 2020 semble plus prononcée aux États-Unis (-12%), dans l'UE-27 (-11%) et en Inde (-9%), l'effet des restrictions Covid-19 s'ajoutant à une tendance précédente, et étant moins prononcée en Chine (-1,7%), où les mesures de restriction ont été prises au début de l'année et ont été plus limitées dans le temps", selon le communiqué.

En Chine, les émissions ont augmenté de 2% en 2018. "Il n'y aurait pas eu le Covid-19, cette croissance se serait probablement poursuivie", a expliqué Philippe Ciais, chercheur au Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement lors d'une visio-conférence.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Changement climatique Climat Confinement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants