2 min de lecture Amende

Les infos de 7h - Michel-Edouard Leclerc dénonce l'acharnement du gouvernement

RÉACTION - L'accusant d'avoir fait pression sur ses fournisseurs, le gouvernement a infligé une amende record au grand groupe de distribution. Michel-Édouard Leclerc déclare ne pas se laisser faire et continuer à être le moins cher.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Michel-Edouard Leclerc dénonce l'acharnement du gouvernement Crédit Image : JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Générique 3
Dominique Tenza édité par Esther Serrajordia

Michel-Édouard Leclerc exprime son mécontentement. Lundi 22 juillet, le gouvernement lui a infligé une amende record : 117 millions d'euros. Il l'accuse d'avoir fait pression sur ses fournisseurs via l'une de ses centrales d'achats en Belgique pour baisser leur prix. Une pratique interdite par la loi. Mais pour lui, le seul objectif reste la défense du consommateur. 

"On vient beaucoup me chercher. Il y a beaucoup de gens qui veulent qu'on ré-augmente nos prix. Je me suis disputé avec des membres du gouvernement parce que je trouvais que c'était con pendant les 'gilets jaunes' de nous obliger à augmenter le prix des grandes marques. Aujourd'hui, on le fait payer au centre Leclerc", déclare-t-il. 

Interrogé sur RTL alors qu'il était présent sur le Tour de France, Michel-Édouard Leclerc a annoncé qu'il allait se "battre" : "On gagnera cette bataille, il n'y a pas de problème. Je suis un grimpeur, je veux pédaler pour continuer à vendre moins cher". Il a également souligné vouloir continuer à rester le moins cher, pour ses clients. "Les gens sont contents de voir la caravane Leclerc sur le Tour de France, ils crient son nom !", affirme-t-il.

Le premier groupe de grande distribution en France a annoncé vouloir saisir la Cour de justice de l'Union européenne. 

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
Des cochons dans une porcherie (illustration) nord
Les infos de 8h - Nord : deux éleveurs condamnés à 60.000 euros d'amende, les agriculteurs se mobilisent

PMA - C'est la première grande réforme sociale du quinquennat Macron : le projet de loi bioéthique est présenté ce matin en Conseil des ministres. En plus de l'extension de la PMA, un autre article risque de faire polémique : la fin de l'anonymat du don de sperme. 

Canicule - 80 départements en alerte canicule. Tout le pays suffoque, excepté l'ouest de la Bretagne, le pourtour de la Méditerranée et la Corse. Des records de température ont de nouveau été battus. 

Affaire Rugy -  Les deux enquêtes menées par l'Assemblée et par le gouvernement ont montré qu'il n'y avait rien d'illégal dans ses dépenses. "Je suis un homme blanchi", a-t-il déclaré hier soir.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Amende Gouvernement Distribution
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants