1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 6h - Présidentielle 2022 : comment l'Élysée gère le cas Zemmour, "le gros problème de Macron"
2 min de lecture

Les infos de 6h - Présidentielle 2022 : comment l'Élysée gère le cas Zemmour, "le gros problème de Macron"

Le chef de l'État et ses équipes craignent un scénario catastrophe où le polémiste, désormais candidat à la présidentielle, empêcherait Marine Le Pen d'accéder au second tour, et augmentant les chances du candidat LR.

Emmanuel Macron, le 5 octobre 2021
Emmanuel Macron, le 5 octobre 2021
Crédit : Ludovic MARIN / AFP
Les infos de 6h - Présidentielle 2022 : comment l'Elysée gère le cas Zemmour, "le gros problème de M
09:05
Le journal RTL de 6h du 01 décembre 2021
09:05
Vincent Derosier - édité par Quentin Marchal

Alors qu'Éric Zemmour a officiellement débuté sa campagne présidentielle en se déclarant candidat mardi 30 novembre, l'Élysée suit de très près la dynamique du polémiste. Si Emmanuel Macron préférait rendre hommage à Joséphine Baker sur les réseaux sociaux à la mi-journée, au moment de son annonce de candidature, cette indifférence n'est qu'une façade.

En effet, les amis du président passent leurs journées à imaginer les scenarios les plus noirs. "Zemmour peut être le gros problème d'Emmanuel Macron", résume froidement l'un d'entre eux. La catastrophe redoutée dans la majorité, c'est un Éric Zemmour qui empêcherait Marine le Pen d'accéder au second tour et permettrait au candidat LR de rafler la mise.
 
La preuve de cette obsession ? Depuis des semaines, chaque discours présidentiel est truffé de références à Éric Zemmour. À Béziers, dans une entreprise : "On ne répond jamais aux difficultés du temps en ayant la nostalgie d'un passé qui n'est plus". Ou encore devant les maires, Porte de Versailles : "Quels que soit les vents mauvais, l'ensemble de nos compatriotes, toujours, nous regardent".

"Le président ne peut pas rester silencieux face aux thèmes nauséabonds portés par Éric Zemmour", justifie son entourage. Mais avant de paniquer, conclut un ami d'Emmanuel Macron, "attendons qu'Éric Zemmour ait ses 500 signatures". Et pour beaucoup, c'est loin d'être fait.

À écouter également dans ce journal

Covid-19 - Une semaine après le feu vert de l’Agence européenne des médicaments (EMA), la Haute Autorité de santé (HAS) a recommandé l’ouverture de la vaccination contre le coronavirus pour les enfants âgés de 5 à 11 ans présentant un risque de faire une forme grave de la maladie. Avant un éventuel élargissement à toute la tranche d'âge.

À écouter aussi

Société - Sanofi élargit ses congés pour l'accueil des enfants. Le groupe pharmaceutique français offrira un congé rémunéré de 14 semaines à tous ses employés dans le monde qui deviennent mère ou père à partir du 1er janvier 2022, sans distinction, a annoncé la société mardi 30 novembre dans un communiqué.

International - Un jeune de 15 ans a ouvert le feu pour un motif inconnu mardi 30 novembre dans une école secondaire du Michigan, dans le nord des États-Unis, faisant trois morts parmi les élèves et huit blessés, dont un enseignant, a annoncé la police locale. Le tireur présumé a été arrêté et n’a pas expliqué son geste.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/