2 min de lecture Coronavirus France

Les infos de 6h - Coronavirus : quel dispositif de contrôle pour le 31 décembre ?

En raison d'un contexte épidémique encore compliqué, les mesures seront renforcées le soir du 31 décembre. Gérald Darmanin demande la plus grande fermeté de la part des préfets et forces de l'ordre.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 6h - Coronavirus : quel dispositif de contrôle pour le 31 décembre ? Crédit Image : iStock / Getty Images Plus | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Thomas Prouteau édité par Marie Gingault

À 48h d'un réveillon qui s'annonce vraiment pas comme les autres, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin demande aux préfets des mesures fortes. Avec un chiffre qui a lui seul illustre l'ampleur du dispositif : 100.000 policiers et gendarmes présents sur tout le territoire, d'abord pour faire respecter le couvre-feu, mais aussi pour éviter tout débordement lié, comme c'est souvent le cas, au soir du 31.

Deux priorités sont données aux forces de l'ordre pour ce réveillon. D'abord les fêtes dites "clandestines", organisées dans des lieux publics ou dans des établissements privés. Cela concerne autant les bars, salles ou restaurants qui auraient décidé de passer outre que des réveillons rave party, organisés à la campagne. Gendarmes et policiers sont sommés d'y mettre fin et d'interpeller les organisateurs dès qu'ils en ont connaissance.

Deuxième priorité : les traditionnelles violences urbaines du Nouvel An. Des effectifs seront déployés dès ce soir dans les quartiers habituellement touchés. Pour ceux qui auront simplement décidé de passer le 31 entre amis, malgré le couvre-feu, il n'y aura pas de barrages généralisés sur les routes et autoroutes, mais aucune tolérance pour ceux qui se font prendre, a d'ores et déjà prévenu le ministère de l'Intérieur. Ce sera 135 euros par personne, sans compter les traditionnels contrôles d'alcoolémie.

Concernant les soirées à domicile, si ce n'est pas conseillé, ce n'est pas interdit non plus. Les forces de l'ordre n'ont, en théorie, pas le droit d'intervenir chez vous pour une soirée privée. Si vos invités repartent à 6h du matin, ils ne risquent donc rien. Mais attention, le tapage nocturne reste une infraction et surtout, les autorités sanitaires le répètent depuis plusieurs mois, les fêtes en milieu familial fermé sont des bombes épidémiques, capables de contaminer des dizaines de personnes à la fois. 

À écouter également dans ce journal :

À lire aussi
Coronavirus France
Coronavirus : FFP2, chirurgical, tissu... Quelle protection pour chaque masque ?

Coronavirus - Pas de troisième confinement prévu dans l'immédiat. Face à la situation sanitaire compliquée, en particulier dans l'Est du paysOlivier Véran propose plutôt d'avancer le couvre-feu à 18h dans les départements les plus touchés dès le 2 janvier.


Grippe aviaire - Très contagieux pour les volailles et spécialement pour les canards, le virus fait à nouveau des ravages dans le Sud-Ouest. Afin de contenir la propagation, les autorités viennent d'élargir le périmètre des communes touchées dans les Pyrénées-Atlantiques et surtout dans les Landes. 

Brexit - L'accord post-Brexit conclu entre Bruxelles et Londres sera signé ce mercredi par les dirigeants de l'Union européenne, avant d'être acheminé à Londres pour y être ratifié par le Premier ministre Boris Johnson. L'entrée en vigueur c'est jeudi soir à minuit. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Épidémie Réveillon
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants