1 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : ces départements qui inquiètent le gouvernement

Le gouvernement veut avancer le couvre-feu de deux heures dans une partie de l'Est du pays pour freiner la propagation de l'épidémie de Covid-19. "Ces mesures seront applicables à partir du 2 janvier", a déclaré Olivier Véran.

La ville de Strasbourg pendant la crise sanitaire du coronavirus (illustration).
La ville de Strasbourg pendant la crise sanitaire du coronavirus (illustration). Crédit : FREDERICK FLORIN / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien et AFP

Les autorités sanitaires ont décidé d'avancer le couvre-feu à 18h, soit deux heures plus tôt, dans une partie de la région Est de l'Hexagone dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de coronavirus, a-t-on appris mardi 29 décembre. Une mesure qui doit être confirmée dès que les chiffres sur la période de Noël seront disponibles, vendredi 1er janvier. 

Le ministre de la Santé a jugé la situation sanitaire "plus problématique dans quatre régions" : le Grand Est, la Bourgogne Franche-Comté, la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le département des Alpes-Maritimes. 20 départements seraient visés par ce couvre-feu plus précoce, depuis les Ardennes jusqu'aux Alpes-Maritimes, en passant par l'Allier et le Haut-Rhin. 

"Nous allons proposer une extension du couvre-feu, qui au lieu de démarrer à 20h00, démarrera à 18h00 dans l'ensemble des territoires dans lesquels ça s'avèrera nécessaire", a déclaré mardi le ministre de la Santé Olivier Véran, sur le plateau de France 2. "Ces mesures seront applicables à partir du 2 janvier", a-t-il ajouté. Elles ont été décidées lors d'un conseil de défense mardi matin : elles seront appliquées après concertation avec les élus, préfets et agences régionales de santé

Une mesure trop tardive ?

Une nouvelle restriction sanitaire qui n'a pas convaincu la mairie de Nancy, dont le maire PS, Mathieu Klein s'était prononcé ces derniers jours en faveur d'un reconfinement local. Ce dernier estime que "le couvre feu est une mesure tardive, qui risque de s'avérer insuffisante". 

À lire aussi
Coronavirus : les démarches à suivre pour se faire vacciner Coronavirus France
Vaccin contre le coronavirus : près de 500.000 Français ont pris rendez-vous vendredi

Un avis que partage le Conseil scientifique qui recommande d'imposer plus rapidement des mesures sanitaires. En cause : une "probable" reprise "incontrôlée de l'épidémie" à cause du "surcroît de contaminations" provoqué par les fêtes de fin d'année.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Coronavirus Épidémie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants