3 min de lecture Coronavirus France

Les infos de 6h - Coronavirus : à Paris, difficile de se faire tester

Le gouvernement assure que la France a désormais les moyens de tester 700.000 personnes par semaine, mais dans la pratique, se faire dépister relève du parcours du combattant, notamment à Paris.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal de 6h du 17 juillet 2020 Crédit Image : CLEMENT MAHOUDEAU / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Vincent Serrano
édité par Sarah Belien

Les indicateurs passent à l'orange, voire au rouge en France. En prévention, il y a le port du masque, mais aussi le dépistage. Le gouvernement assure que la France a désormais les moyens de tester 700.000 personnes par semaine, et Emmanuel Macron a promis de simplifier l'accès au dépistage. Sauf que dans la pratique, ça coince. À Paris, se faire tester, c'est le parcours du combattant.

Devant l'entrée d'un laboratoire, une chaise a été posée sur le trottoir pour le premier arrivé. Ils sont 50 à patienter debout derrière, bras croisés. Thomas fixe sa montre. "L'organisation n'est pas si bien mise en place pour donner envie aux gens d'aller se faire tester. On subit."

Derrière lui, Smaïla hoche la tête. "Il faut faire attention. Peut-être qu'on va avoir une deuxième vague. J'ai fait le tour du monde. À Issy-les-Moulineaux, les laboratoires sont fermés. Puis à Vaugirard dans le XVe," déplore-t-elle. Et sur rendez-vous, ils n'ont pas trouvé de créneau avant le 27 juillet. Les tests sont obligatoires pour leur vol vers le Maroc prévu dimanche. Seule solution : l'attente de plus de 3 heures dans les rues.

Un agacement généralisé

Juste derrière eux, Paul est là pour une suspicion de Covid. "La téléconsultation, ça m'a pris un quart d'heure pour prendre rendez-vous avec un médecin qui m'a dit qu'il était préférable d'aller me faire tester. Mais est-ce que la prochaine étape est de se dire, est-ce qu'il faut proposer des centaines de milliers de tests par semaine ? Je pense que oui, mais on n'a pas les moyens. En tout cas on ne se les donne pas," tranche-t-il.

À lire aussi
La place du Capitole à Toulouse, déserte faits divers
Toulouse : un adolescent victime d'agression "sauvé" par le couvre-feu

Agacement généralisé qu’Inès comprend. Elle tente d'expliquer la situation à chaque test qu'elle effectue. "Il faut plus de salles, ramener plus de gens pour faire plus de tests. Ou alors changer complètement l'organisation. Avoir des laboratoires qui s'occupent des gens qui partent en vacances, d'autres qui s'occupent des gens qui n'ont que des symptômes. Oui, on commence à paniquer un peu," explique-t-elle.

Certains donc renoncent aux tests. Tous les jours des dizaines de personnes rebroussent chemin devant ce laboratoire après avoir vu l'ampleur de la file d'attente.

À écouter également dans ce journal

Affaire Chouviat - Trois des quatre policiers qui étaient poursuivis après la mort de Cédric Chouviat survenue le 3 janvier dernier, ont été mis en examen pour homicide involontaire. Le père de Cédric Chouviat était invité sur RTL jeudi 16 juillet. "Là où je suis en contradiction, c’est sur le chef d’inculpation de la policière qui est juste celui de 'témoin assisté,' dit-il. Si elle est témoin assisté, il y a non-assistance à personne en danger parce qu’elle a vu quelqu’un mourir sous ses yeux."

Pompiers - La prime de feu des pompiers a été revalorisée. Elle passe de 19% à 25% du salaire de base a annoncé Gérald Darmanin. L’engagement avait été pris par le gouvernement en janvier après plusieurs mois de mobilisation des soldats du feu.

Jean Castex - Le Premier ministre reçoit les syndicats et le patronat ce vendredi 27 juillet. Lors de cette "conférence du dialogue social", qui succède à des rencontres bilatérales la semaine dernière, le Premier ministre compte parvenir à "une méthode et un calendrier de discussions" qui portera notamment sur le plan de relance et les retraites.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Coronavirus Paris
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants