1 min de lecture Justice

Mort de Cédric Chouviat : trois policiers mis en examen pour homicide involontaire

Cédric Chouviat, 42 ans, est mort d'un malaise cardiaque lors de son interpellation en janvier. Trois des quatre policiers mis en cause ont été mis en examen pour homicide involontaire.

>
Mort de Cédric Chouviat : deux policiers mis en examen pour homicide involontaire Crédit Image : Capture d'écran Twitter @LDH_Fr | Crédit Média : Guilaume Chièze / RTL | Durée : | Date :
Micro RTL (illustration)
Guillaume Chieze édité par Paul Turban

L'affaire est devenue emblématique des violences policières. Cédric Chouviat, livreur de 42 ans, avait succombé à un malaise cardiaque -consécutif à une asphyxie "avec fracture du larynx"- après avoir été plaqué au sol lors d'une interpellation, le 3 janvier 2020. Trois des quatre policiers mis en cause ont été mis en examen pour homicide involontaire. Ils seront jugés. 

Deux policiers ont d'abord été mis en examen les 7 et 8 juillet. Le troisième a été entendu ce jeudi 16 juillet et mis à son tour en examen. Le quatrième policier a été placé sous le statut de témoin assisté. Cela veut dire qu'en l'état, il y aura un procès au tribunal correctionnel et non aux assises. Ils encourent une peine maximale de 5 ans de prison. Les avocats de Cédric Chouviat, eux, réclamaient une mise en examen pour violences volontaires ayant entraîné la mort, un crime puni de 15 ans de réclusion. 

Les deux premiers policiers mis en examen sont ceux soupçonnés d'avoir le plus pesé sur le livreur lors de son plaquage ventral et d'avoir mis trop de pression sur son cou. Ils ont été entendus par le juge et confrontés à une bande-son enregistrée par Cédric Chouviat lors de son interpellation, dans laquelle l'homme crie "J'étouffe' à sept reprises. Dans ce dossier, aucun policier n'a pour l'instant été suspendu par sa hiérarchie. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Faits divers Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants