1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 5h - Hôtellerie-restauration : les patrons peinent à recruter
2 min de lecture

Les infos de 5h - Hôtellerie-restauration : les patrons peinent à recruter

Le manque de main d'œuvre devient critique pour de nombreux restaurateurs. "Les gens n'ont plus envie de travailler", déplore le gérant d'un établissement dans la Meuse.

Un serveur devant un café parisien durant la pandémie de nouveau coronavirus.
Un serveur devant un café parisien durant la pandémie de nouveau coronavirus.
Crédit : Philippe LOPEZ / AFP
Les infos de 5h - Hôtellerie-restauration : les patrons peinent à recruter
00:08:24
Le journal RTL de 5h du 19 novembre 2021
00:08:24
Dimitri Rahmelow - édité par Nicolas Barreiro

Le problème est d'envergure mondiale. Au Canada ou aux États-Unis comme en France, on a rarement autant manqué de main d'œuvre depuis la crise sanitaire. Emmanuel Macron a annoncé le 9 novembre vouloir serrer la vis pour les demandeurs d'emploi qui ne sont pas en recherche active. L'hôtellerie-restauration est particulièrement concernée, des négociations sont d'ailleurs en cours afin de booster les salaires.

Faute de personnel, le patron du restaurant "La Sirène", à Étain dans la Meuse, est contraint de réduire son activité. Il y a beaucoup moins de bruit que d'habitude dans la cuisine de Jean-Paul Checinski, le gérant de l'établissement. 

"Les gens devaient reprendre le travail, ils ne se sont plus présentés parce qu'ils se sont aperçus qu'avec 84% du salaire, ils avaient assez pour vivre", constate-t-il. "On était quatre, maintenant je me retrouve tout seul. Ma femme fait les courses quand elle peut, ce qui fait qu'on a doublé nos heures".

Il nous manque juste deux personnes mais on ne trouve pas

Jean-Paul Checinski, restaurateur

Le couple a dû prendre des mesures drastiques pour continuer l'activité tout en conservant la qualité de service pour fidéliser le client. "On ferme le dimanche, pour avoir un peu de loisir. On ferme souvent le jeudi soir, qui est une soirée assez calme", explique-t-il. "La deuxième solution, c'est de brider les salles. On s'est aperçu qu'on arrivait à assurer jusqu'à 40 personnes alors que nos salles peuvent en contenir jusqu'à 70. Il nous manque juste deux personnes mais on ne trouve pas". 

À écouter aussi

Le restaurateur de 59 ans pointe du doigt le comportement de beaucoup de profils qui pourraient parfaitement convenir. "Il n'y a pas assez de différence entre les gens qui travaillent et les gens qui ne travaillent pas, en rémunération. On est sur des salaires à peu près de 1.500 euros, nourris, logés et blanchis. Si on est à 1.300 euros au chômage, on n'a pas trop envie de revenir au travail. Les gens n'ont plus envie de travailler", déplore Jean-Paul Checinski. 

Le couple a décidé de ne plus s'acharner à trouver cuisiniers et serveurs. La retraite approche, leur affaire sera vendue, probablement au rabais compte tenu de la situation. 

À écouter également dans ce journal

Présidentielle 2022 - Selon notre dernier sondage BVA pour RTL et Orange, Emmanuel Macron conserve un avantage sur ses concurrents à la présidentielle. Malgré une légère baisse des intentions de vote, il reste en tête.

Musique - Le nouvel album du rappeur caennais, Orelsan, est sorti ce vendredi. Dans Civilisation, son quatrième opus, l'artiste passe au rayon laser les travers de notre société.

Coronavirus - Le confinement de personnes non-vaccinées contre la Covid-19 n'est "pas nécessaire en France", assure le président Emmanuel Macron dans un entretien à La Voix du Nord. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/