2 min de lecture Jean-Luc Mélenchon

Les infos de 12h30 - "Essayez la dictature" : Mélenchon répond à Macron

Emmanuel Macron "essaie de vaincre plutôt que de convaincre", a affirmé Jean-Luc Mélenchon le 24 janvier, au lendemain d'une interview où le président a fustigé les discours politiques qui tentent, selon lui, de justifier la violence.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal RTL du 24 janvier 2020 Crédit Image : Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Marie-Bénédicte Allaire
Marie-Bénédicte Allaire et Arnaud Tousch

"Essayez la dictature et vous verrez bien". Le 23 janvier, Emmanuel Macron s'en est vivement pris aux discours politiques qui tentent selon lui d'encourager la violence, lors d'une interview accordée à Radio J. "Macron est le seul responsable de toute la violence", a rebondi Jean-Luc Mélenchon le 24 janvier. "La violence est du côté du pouvoir et pas du côté des manifestants ou des grévistes", a ajouté le leader de La France Insoumise.

Alors que les opposants à la réforme des retraites défilent dans les rues de Paris le 24 janvier, Jean-Luc Mélenchon a également estimé que le président de la république avait "renoncé à convaincre. Son objectif c'est de vaincre".

Le 23 janvier au soir, dans l'avion qui le ramenait de sa visite officielle en Israël, le président de la république avait dénoncé "les discours politiques extraordinairement coupables" martelant que la France est devenue une "dictature" et justifiant de ce fait, selon lui, la violence politique et sociale. 

Selon la porte parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, le discours du président ne visait pas uniquement La France insoumise ou les syndicalistes les plus à gauche mais également "ceux qui se taisent", notamment Les Républicains.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
Jean-Luc Mélenchon, à l'Assemblée nationale le 22 mars 2020 coronavirus
Coronavirus : avec #PlusJamaisCa, LFI organise une manifestation... en ligne

Virus Sras - À la veille du Nouvel an chinois, la psychose s'installe en Chine, en raison de la propagation du virus sras. Des dizaines de millions de personnes ont été confinées et un hôpital antivirus a été monté à la hâte à Pékin. Le syndrome pulmonaire aurait fait 26 victimes.
Terrorisme - Les sept personnes interpellés à Brest le 20 janvier pour des soupçons de terrorisme ont été placés en détention le 24 janvier. Le groupe se serait structuré autour d'un réfugié syrien, potentiellement ancien membre de l'État islamique.
Gastronomie -  "L'histoire ne peut pas s'arrêter là. On doit rebondir pour nos clients" a réagi François Pipala, le directeur de L'Auberge du pont, le restaurant fondé par Paul Bocuse à Collonges-au-Mont d'Or, après la décision du guide Michelin de retirer sa troisième étoile au mythique établissement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jean-Luc Mélenchon Réforme des retraites Polémique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants