1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 12h30 - Coronavirus : les médecins antillais contraints de trier les patients
2 min de lecture

Les infos de 12h30 - Coronavirus : les médecins antillais contraints de trier les patients

La situation sanitaire devient alarmante, particulièrement en Martinique et en Guadeloupe où le virus progresse très rapidement. Le nombre de malades y est tel que les hôpitaux sont déjà tous saturés.

Un lit de réanimation à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe
Un lit de réanimation à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe
Crédit : Cedrick Isham CALVADOS / AFP
RTL Midi du 12 août 2021
27:07
RTL Midi du 12 août 2021
27:06
Virginie Garin - édité par Nicolas Barreiro

200% d'occupation des lits de réanimation en Martinique, 162% en Guadeloupe. Dans les Antilles, les hôpitaux connaissent de nouveau un phénomène de saturation. Les patients sont beaucoup plus nombreux que les lits, et l'épidémie affiche une progression sans différent. Ainsi, pour la première fois en France, les soignants assument êtreobligés de faire le tri parmi leurs patients.

Lors de la première vague l'an dernier, dans le Grand Est ou le Val-d'Oise qui étaient dans une situation critique, il y a sans doute eu des médecins qui ont dû choisir, mais cela n'était pas dit ouvertement. Les médecins aux Antilles expliquent clairement être arrivés à cette situation. 

Le professeur Serge Romana travaille à Paris, mais échange régulièrement avec des collègues guadeloupéens. Ces derniers lui ont expliqué que, sur place, des personnes qui ont besoin de respirateurs en réanimation ne peuvent plus en bénéficier et sont transférées vers d'autres services.

La situation est "cataclysmique, c'est le terme qu'utilisent mes collègues", alarme le professeur Romana. "Ils sont exténués, c'est du jamais-vu. On reçoit des patients de réanimation dans d'autres services, donc ils ne peuvent pas être soignés correctement. La situation est proche du blocage, de l'effondrement", poursuit le médecin. "C'est une grande difficulté, parce que d'autres patients vont vers d'autres services alors qu'ils doivent être en réanimation".

Les jeunes au centre des préoccupations

À lire aussi

Le variant Delta touche également beaucoup de jeunes. Aux Antilles, 100% des patients qui arrivent à l'hôpital ne sont pas vaccinés. Les médecins sont donc obligés de choisir entre un malade de 40 ans et un autre de plus de 60 ans qui ont besoin de réanimation. 

Pourtant, des moyens ont été mis. Le nombre de lits de réanimation a été triplé et des renforts ne cessent d'arriver de métropole. Mais la situation va empirer, car aux Antilles, on est très loin du pic du nombre de cas et la croissance reste toujours exponentielle.

À écouter également dans ce journal

Passe sanitaire - Le trafic de faux passes sanitaires est en plein boom. À Marseille, des hackers auraient réussi à pirater un médecin et auraient généré plus de 170 QR codes. 

Fraude fiscale - Bercy cherche à débusquer les fraudeurs à l'aide de Google. Avec le moteur de recherche, il veut créer un logiciel de détection automatique de bâtis et piscines. Le fisc 2.0.

Allemagne - Une enquête est ouverte contre une infirmière soupçonnée d'avoir administré plus de 8.000 fausses doses de vaccin. Elle aurait mis de l'eau salée dans les seringues.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/