2 min de lecture Associations

L214 demande à Macron de sortir de l'élevage intensif pour "éviter de futures pandémies"

L'association de protection animale s'est adressée au Président dans une pétition en ligne pour élaborer "un plan de sortie de l'élevage intensif" pour "éviter de futures pandémies".

Des militants de l'association L214 à Tours le 31 octobre 2017
Des militants de l'association L214 à Tours le 31 octobre 2017 Crédit : GUILLAUME SOUVANT / AFP
Sarah Belien
Sarah Belien
et AFP

"Mettre fin à l'élevage intensif pour éviter de futures pandémies." C'est par ce biais que L214 tente d'interpeller Emmanuel Macron. Ce vendredi 14 janvier, l'association de protection animale lance une pétition en ligne demandant au président d'élaborer "un plan de sortie de l'élevage intensif".

"Prévenir une prochaine épidémie implique inévitablement de repenser l'action publique en élaborant un plan de sortie de l'élevage intensif", soutient L214 dans une lettre ouverte, également à l'initiative d'une pétition en ligne. "Une telle initiative viserait à suspendre immédiatement la construction ou l'extension des élevages intensifs et industriels qui confinent les animaux dans des bâtiments fermés, dans des cages, les forçant à vivre dans des conditions de promiscuité extrêmes", poursuit l'association.

L214, qui publie régulièrement des vidéos pour dénoncer les conditions d'élevage et d'abattage des animaux, propose donc d'élaborer un plan, qui "impliquerait la réduction de la consommation des produits carnés" et qui prône "une végétalisation d'ampleur de l'alimentation en restauration collective publique ou privée".

L'association reproche à l'exécutif français d'avoir "écarté" la réflexion "autour des causes" de la pandémie de Covid-19 "sans réel soutien à une recherche à même de contribuer aux défis écologiques, climatiques, sanitaires et sociaux".

Les conditions d'élevage, causes de maladies

À lire aussi
faits divers
VIDÉO - Seine-et-Marne : un sanglier domestiqué abattu par des chasseurs à bout portant

"Les conditions d'élevage et la déforestation, elle-même fortement liée à la production de viande, (...) sont aujourd'hui deux causes parfaitement identifiées" de zoonoses, des maladies issues de pathogènes animaux, comme le Covid-19, soutient L214.

En effet, un rapport du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) identifiait en juillet sept "facteurs humains" à l'origine de l'émergence des maladies zoonotiques, parmi lesquels le changement climatique mais aussi la "demande humaine accrue en protéines animales" et "l'intensification de pratiques agricoles non durables".

L214 lance cette campagne au moment où les autorités sanitaires françaises sont aux prises dans les Landes avec l'influenza aviaire, une épizootie à l'origine de l'abattage préventif de centaines de milliers de canards. Aucun cas de transmission à l'Homme n'a été identifié pour la souche de virus en cause, H5N8.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Associations Agriculture Maltraitance
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants