1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Grippe aviaire : les autorités promettent d'accélérer les abattages de canards
1 min de lecture

Grippe aviaire : les autorités promettent d'accélérer les abattages de canards

Le ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie, a promis d'accélérer les abattages de canards dans les Landes où "des centaines de milliers d'autres canards vont devoir être abattus".


Un élevage de canards (illustration).
Un élevage de canards (illustration).
Crédit : Philippe LOPEZ / AFP
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
Journaliste

Face à l'explosion du nombre de cas infectés par la grippe aviaire, le gouvernement a promis, ce vendredi 8 janvier, d'accélérer les abattages de canards dans les Landes. L'exécutif compte prendre de vitesse le virus qui fait rage dans les élevages landais et préserver les départements limitrophes.

D'ores et déjà, "plus de 600.000 canards" ont été euthanasiés en France depuis qu'un premier foyer de contamination a été repéré au début du mois de décembre dans le Sud-Ouest, a déclaré le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie, lors d'un déplacement à Mont-de-Marsan.

"Nous accélérons" la mise en œuvre des abattages, a-t-il ajouté, alors que les professionnels du foie gras demandent à l'État de déployer davantage de moyens humains sur le terrain pour accélérer la lutte contre l'épizootie. Des centaines de milliers d'autres canards vont devoir être abattus, a indiqué le ministre. 

"Aujourd'hui la zone des Landes malheureusement est condamnée à très court terme. L'enjeu est d'éviter que ce virus atteigne les élevages du Béarn et également du Gers", a affirmé sur notre antenne la directrice de la filière foie gras Cifog, Marie-Pierre Pé. Selon les derniers chiffres du ministère communiqués à l'AFP, 127 foyers ont été confirmés dans des élevages français, dont 119 dans les Landes, soit plus du double du nombre relevé il y a une semaine.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/