2 min de lecture Épidémie

Coronavirus en Chine : un an après, que sait-on de l'origine de la pandémie ?

ÉCLAIRAGE - Un an après le premier décès dû au coronavirus en Chine, que sait-on de l'origine de la pandémie ?

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Coronavirus : un an après, que sait-on de l'origine de la pandémie ? Crédit Image : HECTOR RETAMAL / AFP | Crédit Média : Christophe Decroix | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Decroix
Christophe Decroix édité par Camille Guesdon

Il y a un an, le 11 janvier 2020, Pékin annonçait le décès de la première victime connue du nouveau coronavirus à Wuhan dans le centre de la Chine. La mort de cet homme sera suivie par près de 1,9 million d'autres à la surface du globe en un an. 

Actuellement, concernant l'origine de cette pandémie, on sait que cette première victime est un homme de 61 ans, dont le nom reste inconnu, et qu'il faisait régulièrement ses courses dans un immense marché de Wuhan où étaient vendus des animaux sauvages vivants. 

S'il est clair que l'épidémie s'est manifestée pour la première fois fin 2019 sur ce marché, en revanche il n'est pas certain qu'il soit à l'origine du nouveau coronavirus. Le fait que le virus soit très contagieux lors de son signalement signifie qu'il circulait déjà depuis longtemps. 

Une équipe de l'OMS doit se rendre en Chine pour débuter l'enquête

Une équipe de l'Organisation mondiale de la santé devait se rendre sur place pour faire une enquête. Officiellement, les experts vont pouvoir venir. Mais les Chinois font trainer. On les soupçonne de vouloir repousser ce voyage après le 20 janvier, date du départ de Donald Trump de la Maison Blanche. Ils ne voudraient pas donner le sentiment de céder à la pression de celui qui parle tout le temps du "virus chinois".

À lire aussi
Coronavirus : les démarches à suivre pour se faire vacciner Coronavirus France
Vaccin contre le coronavirus : près de 500.000 Français ont pris rendez-vous vendredi

Mais Pékin ne joue pas franc-jeu. D'abord, il a exigé de pouvoir valider les experts. Ensuite, ils devront se soumettre à une quarantaine à leur arrivée, ce qui va encore repousser leurs travaux. Ils vont donc arriver plus d'un an après le début de la pandémie, ce qui ne facilite pas la recherche des premières traces du virus. Il n'est même pas confirmé que Wuhan soit au programme de la visite et ils ne pourront s'appuyer que sur les dossiers fournis par la Chine.

La Chine ne veut pas être le pays responsable de la pandémie

Pékin veut imposer des versions qui tombent les unes après les autres. On a eu le droit au virus importé par des étrangers lors des jeux militaires mondiaux de Wuhan. On a eu le droit au pangolin désormais innocenté. Maintenant, il est suggéré que la Covid serait arrivée via des produits surgelés importés. Un virus venu de n'importe où, mais pas de Chine. Le pays qui semblait être sorti de la crise après des épisodes de confinement drastique voit réapparaître des signaux inquiétants. Au total, 18 millions d'habitants de la province du Hebei sont confinés. Même Pékin est désormais sous surveillance.

La rédaction vous recommande

 

Lire la suite
Épidémie Coronavirus Chine Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants