1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Féminicides : avancées, bilan, solutions...Valérie Trierweiler fait le point
2 min de lecture

Féminicides : avancées, bilan, solutions...Valérie Trierweiler fait le point

ÉDITO - Pour sa dernière chronique de la saison, Valérie Trierweiler a choisi d'évoquer les féminicides. Elle fait le bilan sur ce qui a été déclaré comme une grande cause nationale de ce quinquennat.

Le 3919 est le numéro d'appel d'urgence destiné aux femmes victimes de violences conjugales et à leurs proches.
Le 3919 est le numéro d'appel d'urgence destiné aux femmes victimes de violences conjugales et à leurs proches.
Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
Valérie Trierweiler fait le point sur la situation des féminicides en France
03:51
Féminicides : avancées, bilan, solutions...Valérie Trierweiler fait le point
03:52
micros
Valérie Trierweiler - édité par Cassandre Jeannin

Pour cette dernière chronique, Valérie Trierweiler dresse le bilan des sujets traités cette année. Depuis la fin août 2019, ont été évoqués les féminicides et la pauvreté, le confinement, déconfinement, les vaccins, les voyages, Biden, Merkel, la présidentielle à venir, les anciens présidents, les jeunes et la jeunesse. Mais aussi Anne Sinclair, Meghan Markle, l'amour, l'histoire, Twitter, le Goncourt, les élections, l'abstention. Et bien d’autres sujets...
 
Ce ne sont pas les sujets d’actualité qui manquent. On aurait pu parler des régionales ou des candidats déjà déclarés, des primaires aussi, des guerres à venir à droite et à gauche.
On aurait pu parler de la réforme des retraites et de cette dernière étape du déconfinement.
On aurait pu parler du premier jour des soldes ou de cette grande avancée qu’est la PMA pour toutes. Ou encore de la perspective de l’impôt mondial qui rapporterait 6 milliards à la France. Ou du variant Delta qui se propage lentement mais surement. Ou encore de la vague d’extrême chaleur sur le continent nord-américain.

 
Lors de la première chronique, Valérie Trierweiler avait parlé des féminicides. C'est ce sujet qu'elle a choisi pour cette dernière car en près d’un an, rien ne s’est amélioré. En 2020, 90 femmes sont mortes sous les coups du conjoint, nous sommes au sixième mois de l’année et ce sont déjà 50 femmes qui ont perdu la vie. Une femme tous les deux jours !

 
Les violences faites aux femmes ont été déclarées grande cause nationale de ce quinquennat. Il y a aussi eu un Grenelle consacré à ce fléau, le développement du bracelet électronique pour les conjoints violents a été encouragé. Dix circulaires ont été envoyées aux différents parquets pour encourager les mesures d’urgence.

Quel bilan ?

Mais ce qui ressort des derniers crimes qui ont alimenté l’actualité, c’est que des signaux n’ont pas été pris en compte. Plusieurs fois, il s’agissait de récidivistes et les enquêtes ont démontré des failles et des dysfonctionnements. Bref, ces crimes auraient pu être évités.
 
Il faut des plus et des moins : plus de moyens. Les associations réclament un milliard d’euros pour une vraie politique de lutte contre ces violences. Plus de coordination entre les services administratifs. Plus de bracelets électroniques, plus de mesures d’éloignements.
Et moins de lenteur de la justice. Ce qui revient à plus de moyens.
 
C’est un problème qui nous concerne tous. À nous d’être vigilants sur ce qui se passe autour de nous, sur ces signaux qui devraient nous alerter. Parce que les violences faites aux femmes concernent tous les milieux. Soyez vigilants, soyez attentifs aux autres, ouvrez vos yeux et vos oreilles. Et prenez soin de vous.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/