14 min de lecture 14 juillet

14 juillet : revivez les cérémonies sur les Champs-Élysées et à Nice

Entre Paris avec Donald Trump le matin et Nice, ville meurtrie il y a un an jour pour jour l'après-midi, le président Macron a multiplié les hommages.

Emmanuel Macron lors de son discours à Nice le 14 juillet 2017
Emmanuel Macron lors de son discours à Nice le 14 juillet 2017 Crédit : VALERY HACHE / AFP
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
et Claire Gaveau

Cette année plus que d'ordinaire, la fête nationale se tenait dans un contexte atypique. Il s'agissait en effet du premier 14-Juillet célébré par Emmanuel Macron. Pour célébrer par ailleurs les 100 ans de l'entrée en guerre des États-Unis dans le premier conflit mondial, le nouveau président de la République a invité Donald Trump, son homologue outre-Atlantique. Avec leurs épouses respectives, les deux hommes ont assisté au défilé militaire place de la Concorde. Le défilé, à l'issue duquel Emmanuel Macron a prononcé une courte allocution depuis la tribune présidentielle, a débuté aux alentours de 10h30.

Cette fête nationale fait écho cette année au terrible attentat perpétré il y a un an jour pour jour sur la promenade des Anglais, lors du traditionnel feu d'artifice. 86 morts et plus de 450 blessés avaient été recensées. C'est donc dans ce contexte qu'Emmanuel Macron a ensuite pris la direction de la Baie des Anges, en compagnie de Nicolas Sarkozy et François Hollande, pour rendre hommage aux victimes de cette attaque terroriste. 

Revivez le déroulé des événements minute par minute :

22h46 - Quelques minutes auparavant, Calogero a interprété son titre Feux d'artifice à Nice. Un moment d'émotion pour le public mais également pour le chanteur qui s'est effondré en larmes.

22h44 - 86 ballons ont été lâchés dans le ciel afin de rendre hommage aux victimes de l'attentat. 

À lire aussi
14 juillet : Un "homme volant" au-dessus des Champs-Élysées Augmenté
"L'homme volant" du 14 juillet va traverser la Manche sur son Flyboard Air

22h31 - Une minute de silence est actuellement respectée lors de la soirée en hommage aux victimes du terrible attentat. C'est l'heure à laquelle le camion est entré sur la Promenade des Anglais faisant 86 morts et 450 blessés il y a un an, jour pour jour. 

22h21 - Victime d'un léger malaise sur scène, Michel Legrand a été pris en charge par les pompiers mais n'a pas été évacué. Les dernières nouvelles sont rassurantes concernant le compositeur français.

21h02 - Un drone a survolé le quai des États-Unis pour immortalisé le message formé par les 12.000 plaques déposées tout au long de la journée : "Liberté, égalité, fraternité".

20h24 - Le cœur comprenant les 86 noms des victimes, dévoilé pendant la cérémonie d'hommage, est largement partagé sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter.

20h01 - Sur Twitter, Édouard Philippe a assuré que la France "n'oubliera jamais" les victimes, les proches, les survivants et les héros du 14 juillet 2016.

19h06 - Une nouvelle Marseillaise retentit après l'allocution du président de la République. 

19h05 - Le président de la République a rendu un énième hommage à la ville de Nice alors que selon lui, "le 14 juillet à Nice était l'un des plus beaux de France". "Les familles se côtoyant joyeusement, tout cela lui donnait un moment de grâce particulière connue de tous. Le 14 juillet niçois ne sera plus jamais le même. Et il ne sera plus tout à fait le même en France", a poursuivi Emmanuel Macron. 

18h58 - Emmanuel Macron a livré un discours particulièrement offensif dans la lutte contre le terrorisme. "La puissance publique c'est cette somme d'hommes et femmes qui protègent, qui secourent. Il y a des moments où l'engagement humain dépasse l'engagement professionnel. Ils furent le visage de cette France qui se tient à vos côtés. Ils incarnent la Nation, ils sont en première ligne dans cette lutte contre le terrorisme. Au delà de ce moment de deuil et d'émotions, ce que je vous dois, ce que nous vous devons, c'est de poursuivre inlassablement cette lutte contre le terrorisme. Ce que veuillent les assaillants, c'est simplement de nous voir pleurer. Nous répondrons par la lutte sans merci contre le terrorisme. Partout. En continuant à agir, en prenant des mesures nécessaires. En protégeant nos valeurs, notre état de droit, l'amour de nos libertés. Furieusement. Nous devons à nos morts ce combat sans merci... C'est pourquoi notre combat est un combat de chaque jour, inlassable. C'est le combat économique et social pour que le fanatisme ne puisse plus croître. C'est un combat moral de civilisation que nous menons. La mort abominable des nôtres doit nous renforcer pour mener ce combat sans aucune complaisance. Nice, ce carrefour de langues et de cultures, cette ville d'arts et d'écrivains. L'histoire de Nice, c'est le monde entier, c'est cette ouverture. C'est pourquoi ce combat qui est le nôtre ne sera jamais un combat de la fermeture, du repli, de la bêtise. Un combat qui nous fera oublier d'où nous venons. Votre dignité a rendu cela possible", a-t-il lancé. 

18h50 - Le président de la République évoque également les nombreuses polémiques ayant éclaté après l'attentat du 14 juillet, ciblant notamment le manque de moyens déployés sur la Promenade des Anglais malgré l'état d'urgence. "Je ne tairai pas ici, ce soir, les reproches qui se sont fait jour après l'attaque", a-t-il déclaré tout en comprenant la "colère" de chacun contre l'État. 

18h49 -
Emmanuel Macron poursuit : "Nous avons vu les liens puissants de la solidarité, nous avons vu la générosité des Niçois. C'est vous, peuple de Nice, qui avez rendu à la France entière cette force profonde que cet attentat avait mise à l'épreuve. Vous avez permis que la Nation redresse la tête. De cela, je veux aujourd'hui vous remercier."

18h47 - "Chaque Français se souvient d'où il était le 14 juillet 2016. Chacun a ressenti dans sa chair l'immense violence qui s'est abattue sur vous, quelques instants après 22h30. Plus de 30.000 personnes dans les rues et en un instant à peine, 86 morts et plus de 450 blessés... Le 15 juillet, la France s'est réveillée sidérée et meurtrie. Nos regards se sont portés sur ses vies fauchées, et puis, nos regards se sont portés sur vous, les familles, les victimes, les survivants. La France s'est mise à l'unisson de votre douleur. Nous avons oublié le nom de cet anonyme meurtrier mais nous avons appris le nom de nos morts. Nous avons gravé dans notre mémoire, ces êtres que vous aimiez plus que tout au monde", a lancé le chef de l'État évoquant la "dignité" des nombreuses personnes ayant œuvré lors de cet attentat.  

18h44 - Emmanuel Macron succède à Christian Estrosi, chaleureusement applaudi par les personnes présentes. Le président de la République s'exprime. 

18h42 - Christian Estrosi, après avoir cité le prince Albert II, François Hollande et Nicolas Sarkozy, remercie tout particulièrement Emmanuel Macron alors qu'a retenti, ce matin, Nissa la Bella sur les Champs-Élysées

18h39 - "Nice a partagé un nouvelle page tragique de l'Histoire de France. Des femmes, des hommes, des enfants... Des enfants ont été assassinés au nom d'une idéologie. La Promenade des Anglais s'est tue. Avec toutsceux qui étaient là, nous n'oublions rien de cette ignoble tragédie. Mais ce que vous avez vécu, les familles, est inimaginable. Ni le temps, ni les témoignages d'affection n'effaceront cela", a déclaré Christian Estrosi avant de remercier les personnes présentes place Masséna. 

18h38 - Avant Emmanuel Macron, le maire de Nice, Christian Estrosi, prend la parole face à la tribune officielle. 

18h30 - Une minute de silence est désormais observée lors de cette cérémonie d'hommage. 

18h16 - Les noms, prénoms et âges des 86 victimes sont dorénavant être lus sur la place de la Masséna pendant que leur nom est affiché au fur et à mesure pour former un cœur.

18h07 - Plusieurs personnalités prennent tour à tour la parole pour lire des textes. Parmi elles, Michèle Laroque, Patrick Timsit, Michel Boujenah, Michel Legrand, Elsa Zylberstein...

17h59 - "Nissa La Bella", l'hymne de la ville, est interprété par les chœurs de l'opéra de Nice sur la place Masséna. 

17h38 - La patrouille de France a survolé la place Masséna lors de la cérémonie d'hommage.

17h32 - Le défilé militaire a démarré dans les rues et remonte jusqu'au niveau de la tribune officielle où Emmanuel Macron est installé. 

17h07 - Des livres d'or ont été installés à Nice. Selon un journaliste de Nice-Matin, de nombreux messages de paix, d'amour, de tristesse et de deuil ont déjà été inscrits. 

16h57 - La cérémonie de remise de la Légion d'honneur est maintenant terminée, Emmanuel Macron va passer en revue les troupes. 

16h54 - Sur les 12.000 plaques prévues pour rendre hommage aux victimes, 11.997 plaques ont déjà été déposées quai des États-Unis. Les trois dernières plaques seront placées vers 19h30 par trois enfants ayant perdu un parent dans l'attentat. Le message formé par ces plaques sera lui dévoilé à 20 heures grâce au survol d'un drone, selon les informations de Nice-Matin

16h48 - Franck Terrier, le "héros au scooter", a reçu une véritable ovation alors qu'il était décoré de la légion d'honneur par Christian Estrosi. Présent sur la Prom' le 14 juillet dernier, il a risqué sa vie en poursuivant le terroriste au volant du camion.

16h41 - Avant de passer en revue les troupes, Emmanuel Macron décore les forces présentes lors de l'attentat du 14 juillet. Au total, 101 personnes sont cette années promues au sein de l'ordre de la Légion d'honneur. 

16h35 - La Marseillaise a retenti sur la place Masséna. Cela marque le début de la cérémonie d'hommage à Nice.

16h24 - Emmanuel Macron est sorti de la mairie après un bref entretien avec Christian Estrosi. Les deux personnalités saluent la foule avant de se diriger vers la place Masséna. 

16h19 - Le prince Albert II de Monaco a également fait les kilomètres séparant la Principauté de Nice pour assister aux cérémonies spéciales. Il a pris place aux côtés de François Hollande et Nicolas Sarkozy dans la tribune officielle.

16h12 - François Hollande et Nicolas Sarkozy arrivent côte à côte sur la place Masséna à quelques minutes de la cérémonie. Les deux derniers président de la République ont pris place dans l'avion présidentiel, avec Emmanuel Macron, pour participer à l'hommage aux victimes. 

Plusieurs membres du gouvernement sont également attendus sur la place Masséna comme la garde des Sceaux Nicole Belloubet, la ministre de la Santé Agnès Buzyn ou encore la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal, ancienne présidente de l'université de Nice.

François Hollande et Nicolas Sarkozy présents à Nice, un an après l'attentat sur la Prom
François Hollande et Nicolas Sarkozy présents à Nice, un an après l'attentat sur la Prom Crédit : Valery HACHE / AFP

16h07 - Emmanuel et Brigitte Macron viennent d'arriver à la mairie de Nice. Ils sont accueillis par Christian Estrosi et sa compagne, Laura Tenoudji. 

16h00 - Quelle est le déroulé des cérémonies ce vendredi à Nice ? Emmanuel Macron est attendu à 16 heures à la mairie de la Villepour s'entretenir avec Christian Estrosi. Ils se dirigeront ensemble vers la place Masséna avant le début de la cérémonie officielle à 16h30. À 17h40, le chef de l'État assistera à un défilé militaire avant de rendre hommage aux victimes de l'attentat et de prononcer une allocution à 18 heures. Une heure plus tard, le président de la République rencontrera les victimes et les familles des victimes. 

15h53 - Calogero se produira ce vendredi soir à 22h35 lors d'un nouvel hommage aux victimes. Le chanteur français interprétera son titre Feux d'artifice, comme l'ont demandé plusieurs familles de victimes. 

15h21 - Alors qu'Emmanuel Macron est attendu à Nice, la Baie des Anges rend hommage à ces victimes depuis ce vendredi matin. Outre les fleurs et les bougies, 12.000 plaques sont également déposées tout au long de la journée quai des États-Unis avec le nom des 86 victimes.  

13h06 - Donald Trump a tweeté peu après avoir quitté la place de la Concorde. "C'était un grand honneur de représenter les États-Unis au cours de ce magnifique défilé du 14-Juillet. Félicitations au président Emmanuel Macron."

12h37 - La cérémonie parisienne du 14 juillet est à présent terminée. Le président de la République va quitter Paris pour rallier Nice, où une cérémonie d'hommage aux victimes de l'attentat au camion bélier perpétré un an auparavant.

12h23 - Emmanuel Macron se rend à présent auprès des blessés et de leurs familles.
Plusieurs d'entre eux se sont effondrés en larmes dans les bras du président.

12h20 -
Emmanuel et Brigitte Macron et Donald et Melania Trump se recueillent devant les drapeaux avant de se saluer et de se séparer.

12h16 - 
"Je sais que c'est le prix du sang qui est parfois payé", explique Emmanuel Macron, s'adressant aux pupilles de la Nation, à qui il lance "un salut chaleureux". Avant de souhaiter une "Fête nationale sereine et joyeuse" aux Français.

12h14 -
Le président français rend hommage aux "soldats, policiers, sapeurs-pompiers, douaniers, tous ceux qui nous protègent". "Ils sont l'armée de la liberté."

12h13 - Emmanuel Macron prend la parole et remercie les États-Unis d'Amérique "pour le choix fait il y a 100 ans". "
La présence du président Donald Trump et de son épouse est le signe d'une amitié qui traverse les temps (...) Nous avons trouvé des alliés sûrs, des amis qui sont venus à notre secours. Les Etats-Unis d'Amérique sont de ceux-ci, c'est pourquoi rien ne nous séparera jamais."


12h11 - Au terme du défilé, Emmanuel Macron va à présent s'adresser aux pupilles de la Nation, dont on fête le centenaire de la création du statut.

12h06 - Les drapeaux français et américain sont déployés place de la Concorde. La fanfare interprète l'hymne américain, suivi de la Marseillaise.
 
11h59 -
La fanfare reprend Get Lucky, Digital Love et One More Time de Daft Punk sous un tonnerre d'applaudissements. Elle enchaîne ensuite dans un tout autre registre avec C'est la fête de Michel Fugain.

11h57 - La fanfare se positionne faisant en sorte de former le mot "Nice", en hommage à la ville meurtrie il y a un an jour pour jour, et reprend l'hymne niçois.

11h55 - L'heure de la clôture du défilé est arrivée.

11h48 -
La brigade de sapeurs-pompiers de Paris, créée en 1811 par Napoléon Ier, défile à son tour. La Fanfare du régiment de cavalerie de la garde républicaine la suit.

11h40 - Les soldats du 17e régiment du génie parachutiste et le 5e régiment de dragons, au style martial, passent devant la tribune présidentielle.

11h30 - Les hélicoptères de l'armée de terre survolent maintenant les Champs-Élysées.

11h21 - 

À l'issue, Donald Trump regagnera les Etats-Unis tandis qu'Emmanuel Macron s'envolera pour Nice.
Le président français y rendra hommage aux 86 morts et aux centaines de blessés de l'attentat au camion bélier commis un an plus tôt jour pour jour. 

11h15 -
 
Isolé sur la scène internationale mais "ami" de la France, Donald Trump est le premier président américain invité pour ce défilé depuis George Bush, reçu en 1989 à l'occasion du bicentenaire de la Révolution française. Le président américain semble conquis par ce défilé militaire français. Il multiplie les échanges avec Emmanuel Macron et ne cesse d'applaudir.

11h13 -
La Marine est désormais attendue.

11h08 - 
Que commémore-t-on le 14 juillet ? Les explications de Stéphane Bern sur RTL.

11h00 -
Près d'une heure après le début de la commémoration, les élèves des écoles du service de santé des armées défilent fièrement sur la plus belle avenue du monde.

10h56 -
C'est au tour des écoles des officiers de la gendarmerie nationale, de Saint-Cyr et navale d'être saluées par les présidents Macron et Trump.

10h52 -
Les 114 soldats de l'opération Chammal (armée de l'air, de terre, marine), qui luttent contre le groupe État islamique, sont sur les Champs-Élysées. Ils sont suivis des écoles militaires, polytechnique en tête.

10h50 - Place maintenant au défilé au sol. 
Les "Sammies", surnom des soldats américains engagés dans la Première guerre mondiale, ouvrent le défilé.

10h45 -
Après les forces aériennes stratégiques, c'est au tour de 4 Alphajet de défiler. Un avion de surveillance de type AWACS et un avion de transport Airbus A-400M ont volé au-dessus des Champs-Élysées.

10h39 -
Les Alphajet de la patrouille de France survolent les Champs-Élysées sous les applaudissements de Donald Trump. Un siècle après l'entrée en guerre des États-Unis dans le conflit de 14-18, la patrouille acrobatique de l'US Air Force et deux avions de chasse furtifs américains F-22 les accompagnent. La patrouille représentant l'opération Chammal, actuellement au combat au Levant, 4 Rafale et 4 Mirage-2000D les suivent.

10h38 - Sur la place de la Concorde, les militaires simulent une intervention sur le terrain.

10h33 - Les avions de chasse ont décollé de la base d'Evreux il y a 30 minutes. Ils ne devraient plus tarder à pénétrer dans le ciel parisien.

10h29 -
Le char Fleur d'amour, en panne sur les Champs-Élysées quelques minutes, est finalement reparti.

10h22 -
Un film d'animation, qui a pour thème "1917-2017, 100 ans de technologie", est projeté place de la Concorde. L'objectif est de comparer le matériel utilisé en 1917 et les véhicules modernes. Une parade des chars a lieu en parallèle. Le char Schneider défile en premier, suivi du char Leclerc, le plus récent de nos chars de combat principal.

10h21 - Le défilé va pouvoir débuter.

10h19 - Emmanuel Macron et Donald Trump se sont serrés la main dans la tribune présidentielle.

10h16 -
Première Marseillaise place de la Concorde. Les honneurs militaires ont été rendus au chef de l'Etat par un détachement composé de compagnies des 1er et 2nd régiments d'infanterie de la Garde républicaine. 

10h15 - Le président de la République est arrivé place de la Concorde, accueilli par Édouard Philippe, le premier ministre, et 
Florence Parly, ministre des Armées.

Emmanuel Macron est arrivé sur les Champs-Élysées, accueilli par Édouard Philippe.
Emmanuel Macron est arrivé sur les Champs-Élysées, accueilli par Édouard Philippe. Crédit : ALAIN JOCARD / AFP

10h12 - Emmanuel Macron descend les Champs-Élysées à bord d'un véhicule militaire de commandement de type VLRA.

10h10 -
Donald et Melania Trump sont salués par Brigitte Macron place de la Concorde.

10h02 - Emmanuel Macron est arrivé sur les Champs-Élysées et débute sa revue des troupes.
On retiendra la poignée de mains glaciale avec Pierre de Villiers, le chef d'état major, qui a critiqué ouvertement la coupe de 850 millions d'euros décidée par l'exécutif dans le budget de l'armée en 2017.

9h57 -
63 avions survoleront les Champs-Élysées en ouverture du défilé.

9h55 - Emmanuel Macron quitte l'Élysée et prend la direction des Champs-Élysées.

9h50 -
Selon Le Figaro, Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, et Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, ont pris place dans la tribune officielle.

9h42 -
Deux drones militaires survoleront les Champs-Élysées à partir de 10h30, heure à laquelle débutera le défilé. Un Patroller de Safran fournira les images pour la télévision, tandis qu'un Reaper assurera la sécurité des invités et du public.

9h40 - Les Armées fêtent "une bonne fête nationale" aux Français.

9h30 - Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a passé en revue les troupes du ministère de l'Intérieur avec les forces de sécurité.

9h15 - Plus de 3.700 militaires à pied ainsi que 211 véhicules dont 62 motos, 241 chevaux, 63 avions et 29 hélicoptères participent cette année au défilé militaire sur la plus belle avenue du monde. 

9h00 -
Les États-Unis seront à l'honneur de ce défilé militaire, 100 ans toujours après leur entrée en guerre dans le premier conflit mondial de l'histoire. Le président américain sera place de la Concorde, au côté de son homologue français, dans la tribune présidentielle. Les "Sammies", surnom des soldats américains engagés dans la Première guerre mondiale, ouvriront le défilé. 
Dans la soirée du 13 juillet, les deux présidents et leurs épouses, ont partagé un "dîner d'amis", selon l'expression du chef de l'État français, au restaurant Le Jules Verne, au deuxième étage de la Tour Eiffel qui offre une vue imprenable sur la capitale.

8h27 - Le général Pierre de Villiers sera bien présent au défilé du 14 juillet, confirme la ministre des Armées Florence Parly, invitée de RTL ce vendredi 14 juillet. Plus haut gradé de l'armée française, il a récemment fustigé les coupes du budget dédié à la défense envisagées par le gouvernement.

7h30 - Bienvenue dans ce direct pour suivre le défilé militaire sur les Champs-Élysées.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
14 juillet Défilé Militaires
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants