3 min de lecture Coronavirus

Déconfinement : ce qui va changer lundi et dans les prochaines semaines

ÉCLAIRAGE - Lors de son allocution télévisée dimanche 14 juin, Emmanuel Macron a présenté la nouvelle étape de déconfinement pour le pays qui prendra effet dès lundi 15 juin. Voici ce qui va changer.

Les touristes désertent les restaurants français.
Les touristes désertent les restaurants français. Crédit : duha127 / Getty Images
Sarah Belien
Sarah Belien
Journaliste RTL

"Nous allons retrouver pour partie notre art de vivre, notre goût de la liberté." Emmanuel Macron s'est exprimé dimanche 14 juin, annonçant une nouvelle étape de déconfinement. Reprise de l'école, réouverture des cafés et restaurants, ouverture des frontières... La France va pouvoir retrouver une vie quasi normale, à quelques exceptions près.

Demain, lundi 15 juin, marque la 3e étape du déconfinement de la France. Une des premières annonces faites par le président : "Dès demain, à l'exception de Mayotte et de la Guyane, tout le territoire passera dans ce qu'il est convenu d'appeler la zone verte."

Ce passage en vert permettra principalement "la reprise du travail et la réouverture des cafés et restaurants en Île-de-France", a précisé le président. "En somme, nous allons retrouver pleinement la France. Cela ne signifie pas que le virus a disparu et que nous pouvons baisser totalement la garde. Il nous faudra pour longtemps encore respecter les règles de distance physique," tempère Emmanuel Macron.

Ce qui rouvrira dès demain

Dès demain les salariés pourront tous reprendre le chemin du travail. Le passage en zone verte le 15 juin signifie la réouverture de tous les bars, restaurants et cafés. Une mesure qui concerne surtout les établissements d'Île-de-France, qui étaient toujours contraints de rester fermés jusqu'ici.

À lire aussi
L'université Paris I (Panthéon-Sorbonne) Coronavirus France
Coronavirus : les universités pourront rouvrir à la rentrée

Normalement autorisées à rouvrir à partir du 22 juin, les salles de spectacles pourront rouvrir plus tôt, dès demain également. De même pour les salles de sport et les piscines. Les dirigeants devront mettre en place un protocole sanitaire et la distanciation sociale devra tout de même être appliquée.

Dès demain il sera également possible de voyager dans certains pays d'Europe, notamment les pays frontaliers : l'Allemagne, la Suisse, la Belgique ainsi que l'Italie. Ce passage en zone verte signifie aussi que les touristes pourront se rendre dans les campings à partir de ce lundi.

Les visites dans les Ehpad seront également permises dès demain afin de voir ses proches, avec encore une fois, des règles sanitaires à respecter.

Ce qui rouvrira dans les semaines à venir

Dans les semaines à venir : la réouverture des crèches, écoles et collèges. Dès le 22 juin, tous les élèves devront se rendre à l'école, "de manière obligatoire et selon les règles de présence normale," a annoncé Emmanuel Macron. Une date très attendue par les parents et les enseignants. Le protocole sanitaire devrait être allégé.

Les cinémas pourront également rouvrir à compter du 22 juin prochain. On connait déjà la liste des films qui seront à l'affiche.

Les voyages vers l'Espagne seront possibles à partir du 21 juin, selon les annonces ce dimanche du chef de gouvernement espagnol Pedro Sanchez. En ce qui concerne les voyages hors Union européenne, il faudra attendre le 1er juillet.

Ce qu'on ignore toujours

Si la France peut reprendre une vie normale, certaines questions restent en suspens. Notamment concernant la pratique des sports collectifs, pour lesquels le prochain horizon reste fixé au 22 juin.

Concernant les établissements scolaires, les écoles et collèges reprennent tous le 22 juin mais le lycée n'est pas concerné en raison d'un risque de brassage plus important, selon le cabinet du ministre. Jusqu'ici, en zones vertes, les lycées avaient commencé à se déconfiner à partir du 2 juin. En zones orange, dont les régions Île-de-France, Guyane et Mayotte, seuls les lycées professionnels avaient rouvert.

Emmanuel Macron n'a pas manqué de préciser que la distanciation physique restait plus que jamais à l'ordre du jour, et que "l'été 2020 ne sera pas un été comme les autres. "Il nous faudra veiller à l'évolution de l'épidémie. Pour nous préparer au cas où elle reviendrait avec plus de force. La lutte contre l'épidémie n'est donc pas terminée", a-t-il souligné.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Confinement Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants