6 min de lecture Coronavirus

Macron : revivez l'allocution et les annonces du président sur le déconfinement

MINUTE PAR MINUTE - Contraint de gérer l'urgence depuis trois mois, le Président a pris la parole à 20h pour tirer les leçons de la crise et se projeter sur l'après-coronavirus.

Emmanuel Macron a confirmé le retour la normale du pays dans une allocution le 14 juin 2020
Emmanuel Macron a confirmé le retour la normale du pays dans une allocution le 14 juin 2020 Crédit : AFP
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Lancer une nouvelle étape du déconfinement et amorcer la suite du quinquennat. Pour la quatrième fois depuis que le coronavirus circule à travers le pays, Emmanuel Macron s'est adressé à la Nation ce dimanche 14 juin à 20 heures. Le président de la République a tiré le bilan de la période écoulée et a présenté aux Français son projet pour la dernière partie de son mandat, à moins de deux ans de l'élection présidentielle.

Emmanuel Macron a commencé par s'exprimer sur les sujets d'urgence, avec l'entrée du pays dans la troisième étape du déconfinement, prévue le 22 juin. De nombreux acteurs le pressent d'accélérer le retour à la normale. Le chef de l'État a annoncé le passage de tout le territoire en zone verte et la réouverture des restaurants en Île-de-France.

Le Président est aussi revenu sur sa gestion de la crise, une séquence dont il n'a guère tiré de bénéfices politiques, sa cote de popularité continuant de baisser à l'inverse de celle d'Édouard Philippe. Un remaniement est dans l'air, après le second tour des municipales le 28 juin.

Suivez l'allocution d'Emmanuel Macron

20h58 - C'est la fin de notre édition spéciale, merci de nous avoir suivis.

20h17 - "C'est ainsi que chacun d'entre nous doit se réinventer, comme je l'ai dit, que nous devons collectivement faire différemment. Et vous l'avez compris, dans ce que j'ai commencé ce soir à esquisser, je me l'applique d'abord et avant tout à moi-même", poursuit Emmanuel Macron.

À lire aussi
Des tests salivaires (illustration) coronavirus
Tests salivaires : "C'est très simple et surtout très rapide", explique Franck Molina

"Je veux ouvrir pour notre pays une page nouvelle donnant des libertés et des responsabilités à ceux qui agissent (...) ce projet d'indépendance, de reconstruction n'est possible que parce que depuis 3 ans nous avons mené un travail sans relâche pour l'éducation et l'économie", ajoute-t-il.

"Je m'adresserais à vous en juillet pour préciser ce nouveau chemin et lancer les premières actions. Et cela ne s'arrêtera pas. Nous avons devant nous des défis historiques", poursuit le président

20h14 - Emmanuel Macron aborde la deuxième partie de son allocution : "Je nous vois nous diviser pour tout. Nous sommes une nation où chacun doit trouver sa place, quelles que soient ses origines, sa religion (...) Notre combat doit se poursuivre et s'intensifier et lutter contre le fait que le nom, l'adresse, la couleur de peau, réduisent encore trop souvent dans notre pays les chances que chacun doit avoir (...) Ce combat noble est dévoyé lorsqu'il se transforme en communautarisme (...) La République n'effacera aucune trace, ni aucun nom de son histoire, elle ne déboulonnera pas de statue"

"Sans ordre républicain, il n'y a ni sécurité, ni liberté", explique-t-il en ajoutant que les forces de l'ordre "méritent le soutien de la puissance publique et la reconnaissance de la nation", ajoute-t-il alors que les manifestations contre les violences policières se multiplient en France.

20h13 - En réponse à l'allocution d'Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon estime que "ce satisfecit est lunaire".

20h11 - "Cette reconstruction doit aussi être sociale et solidaire", lance le président de la République. Ce plan de reconstruction se fera avec l'Europe".

20h09 - "Nous ne financerons pas ces dépenses en augmentant les impôts (...) La seule réponse est de bâtir un modèle économique durable et plus fort. Nous devons le faire alors même que notre pays va connaître des faillites et des plans sociaux multiples (...) C'est pourquoi j'assumerais avec vous (...) Je m'engagerais dans cette reconstruction économique. Il nous faut tout faire pour éviter au maximum les licenciements", dit Emmanuel Macron

20h05 - "Nous n'avons pas à rougir de notre bilan. Des dizaines de milliers de vies ont été sauvées par nos choix (...) La période a montré que nous avions du ressort (...) Nous pouvons être fiers de ce qui a été fait et de notre pays. Bien sûr, cette épreuve a aussi révélé des failles et des fragilités (...) Je veux que nous tirions toutes les leçons de ce que nous avons vécu (...) Le moment que nous traversons et qui vient après de nombreuses crises, nous impose d'ouvrir une nouvelle étape", déclare Emmanuel Macron

20h03 - Le second tour des élections municipales pourra se dérouler dans les communes concernées le 28 juin, confirme Emmanuel Macron. "Pour nos aînés en maison de retraite ou en établissement, les visites devront désormais être autorisées", ajoute-t-il en prévenant qu'il "faudra continuer d'éviter au maximum les rassemblements"

"Nous allons pouvoir retrouver le plaisir d'être ensemble", dit le Président. "Nous allons retrouvez pleinement la France. Cela ne signifie pas que le virus a disparu (...) Il faudra vivre avec lui et l'été 2020 ne sera pas un été comme les autres. La lutte contre l'épidémie n'est donc pas terminée. Mais je suis heureux avec vous de cette première victoire contre le virus", ajoute-t-il.

20h01 - "À partir de demain, nous allons pouvoir tourner la page du premier acte de la crise que nous venons de traverser. Dès demain, à l'exception de Mayotte et de la Guyane, tout le territoire passera dans ce qu'il est convenu d'appeler la zone verte. Ce qui permettra une reprise du travail et la réouverture des cafés et restaurants en Île-de-France", annonce Emmanuel Macron. 

"Dès demain, il sera à nouveau possible de se déplacer entre les pays européens et à partir du 1er juillet nous pourrons nous rendre dans les États hors d'Europe", ajoute le président de la République.

"Les crèches, les écoles, les collèges se prépareront à accueillir à partir du 22 juin tous les élèves de manière obligatoire et selon les règles de présence normales", annonce le chef de l'État.

20h - Emmanuel Macron prend la parole.

19h55 - Emmanuel Macron compte également reprendre le chantier de la retraite par points, malgré le conflit social qu'elle a suscité, et espère rallier des syndicats en revoyant des dispositions clivantes, comme l'âge pivot. 

19h37 - L'épidémie de Covid-19 est actuellement "contrôlée" en France et les règles sanitaires pour les enfants à l'école pourraient être allégées d'ici à la fin du mois de juin, avait estimé récemment le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy. 

19h28 - Le chef de l'État est bousculé par un nouveau front, celui des manifestations contre le racisme et les violences policières, après la mort de George Floyd aux États-Unis et le rappel de celle d'Adama Traoré en 2016

"Il ne faut pas perdre la jeunesse", s'est-il inquiété. Le président du Sénat Gérard Larcher a souligné que "l'ambiance n'est pas bonne dans ce pays". Son ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a annoncé trop rapidement des sanctions à l'encontre de policiers en cas de "soupçon avéré" de racisme, provoquant leur colère, avant de reconnaître une erreur. 

À lire aussi

19h18 - La prime exceptionnelle pour les hôpitaux et les Ehpad entre en vigueur, ce dimanche. Cette prime est exonérée de toutes les cotisations et contributions sociales, ainsi que de l'impôt sur le revenu. Destinée aux personnels ayant exercé entre le 1er et le 30 avril, elle atteindra 1.500 euros dans une quarantaine de départements, les plus durement touchés par l'épidémie, principalement ceux du Nord et de l'Est, la Corse, mais aussi l’Île-de-France et notamment Paris.

19h13 - Sur BFMTV, le président de la région Hauts-de-France Xavier Bertrand attend du Président qu'il "dise clairement comment on va rétablir l'État de droit dans notre pays, comment on va rétablir l'ordre dans notre pays". 

19h10 - Le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, a plaidé pour une accélération du déconfinement afin de sauver l'emploi "s'il se confirme que la pandémie est sous contrôle", lors du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI.

À lire aussi

19h04 - L'Espagne va avancer au 21 juin le rétablissement de la libre circulation avec tous les pays de l'UE. Conséquence de cette réouverture des frontières, la quarantaine imposée depuis le 15 mai aux voyageurs arrivant en Espagne sera levée. Les Français vont à nouveau pouvoir voyager en Espagne.

18h59 - Il y a deux mois, Emmanuel Macron a évoqué sa volonté de "se réinventer", puis parlé d'une "nouvelle ère" et d'une "nouvelle étape". Le président doit "faire droit aux aspirations de cette jeunesse qui a mis le combat climatique tout en haut de l'agenda politique", plaide l'ex-"marcheur" Aurélien Taché.  

Une jeunesse qui va être touchée de plein fouet par la crise économique et pour laquelle le secrétaire d'État Gabriel Attal travaille à un "plan d'urgence". 

18h46 - Cette allocution doit permettre à Emmanuel Macron d'enfin commencer à se projeter sur l'après-Covid. Sur quoi le président de la République va-t-il s'exprimer ? Des éléments de réponse à retrouver dans notre éclairage.

18h30 - Bonsoir et bienvenue dans ce live ! Le chef de l'État s'adresse à nouveau aux Français ce soir pour expliquer comment il compte faire repartir le pays après trois mois de crise sanitaire, la prochaine élection présidentielle en ligne de mire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Confinement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants