1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : pourquoi Macron se rend dans une école de Poissy ce mardi
2 min de lecture

Coronavirus : pourquoi Macron se rend dans une école de Poissy ce mardi

Emmanuel Macron sera ce mardi 5 mai dans une école à Poissy (Yvelines) pour faire le point sur la préparation du déconfinement décidé dans la crise du coronavirus.

Le président de la République Emmanuel Macron
Le président de la République Emmanuel Macron
Crédit : Ludovic MARIN / POOL / AFP
Charles Deluermoz
Journaliste

Alors que la date de réouverture des écoles approche, Emmanuel Macron se rendra ce mardi 5 mai dans une école de Poissy, dans les Yvelines, pour faire le point sur la préparation du déconfinement décidé dans la crise du coronavirus.

Cette visite à l'école élémentaire Pierre Ronsard, en compagnie du ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer, intervient au moment où des doutes entourent le retour, à partir du 11 mai, des élèves "dans la majorité des écoles" maternelles et primaires, avec un maximum de 15 enfants par classe. À la suite de la visite, le chef de l'État s'entretiendra avec d'autres maires des Yvelines, en visioconférence, sur ce dossier, a indiqué l'Élysée.

Le maire de Poissy, Karl Olive (DVD), a annoncé la réouverture, à partir du 11 mai, des écoles de sa commune de plus de 37.000 habitants. "Pendant des années, les maires se sont plaints de n'être pas assez écoutés et considérés. Aujourd'hui, nous sommes en première ligne dans la gestion de cette crise (...) nous devons assumer nos responsabilités", a-t-il déclaré lundi sur BFMTV.

Un protocole sanitaire très strict doit encadrer la réouverture des écoles : lavage de main à répétition, bureaux espacés d'au moins un mètre, port du masque obligatoire ou conseillé selon les circonstances... Un vrai casse-tête pour les communes chargées de préparer cette périlleuse rentrée.

À lire aussi

Dimanche, l'association des maires d'Île-de-France, y compris la maire PS de Paris Anne Hidalgo, a écrit au président Emmanuel Macron pour lui demander de repousser la réouverture des écoles à une date ultérieure, dénonçant un déconfinement "à marche forcée". Ces deux derniers mois, le chef de l'État a effectué plusieurs déplacements sur le terrain aux côtés des professionnels qui luttent contre l'épidémie.

Il s'est ainsi rendu à l'Institut Pasteur auprès des chercheurs, dans un hôtel réquisitionné pour les sans-abri, à l'hôpital de campagne installé par l'armée près de Mulhouse, dans une usine de masques en périphérie d'Angers et dans une maison de santé en Seine-Saint-Denis. Il a également rendu visite à Marseille au professeur controversé Didier Raoult avant un déplacement dans le nord du Finistère pour saluer la mobilisation des producteurs et des distributeurs alimentaires.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/