3 min de lecture Éducation nationale

Coronavirus : à quoi ressemblera la vie dans les écoles après le confinement ?

ÉCLAIRAGE - La vie scolaire sera totalement bouleversée pour la réouverture des écoles : le lavage des mains sera très fréquent, les contacts et échanges d'objets proscrits.

Une école décontaminée à Cannes le 10 avril 2020
Une école décontaminée à Cannes le 10 avril 2020 Crédit : VALERY HACHE / AFP
IMG_0047
Nicolas Scheffer et AFP

La cloche pour annoncer le début des cours sonnera de nouveau à partir du 11 mai. Mais la classe n'aura rien à voir avec celle que les enfants ont connue avant le confinement. Entre le lavage des mains à répétition, le port du masque obligatoire pour certains élèves et recommandé pour d'autres ou les récréations qui respectent la distanciation physique, c'est toute la vie scolaire qui a dû être repensée pour limiter la propagation du coronavirus. 

Ce dimanche, l'Éducation nationale a publié un protocole pour définir les règles à respecter pendant l'épidémie. Avant l'arrivée en classe, les parents sont invités à prendre la température de leur enfant. Si elle excède 37,8 degrés ou que l'élève a des symptômes, il ne faut pas le déposer. Le personnel de l'école doit lui aussi surveiller sa température. 

Les entrées et les sorties de l'établissement peuvent être décalées dans le temps pour limiter les croisements entre les élèves de classes différentes et de niveaux différents.

Dans toute l'école, un mètre entre chaque élève

4 mètres carrés environ devront espacer les tables des enfants (sauf s'ils sont placés contre un mur, une fenêtre ou une bibliothèque), afin que les élèves soient séparés d'au moins un mètre. La distanciation physique devra être maintenue partout : à la cantine, dans les sanitaires, la cour de récréation...

À lire aussi
Des élèves de l'internat d'excellence de Sourdun en région parisienne porte l'uniforme de leur établissement en 2012. éducation nationale
Éducation : l'uniforme "suscite une sorte d'émulation", affirme Éric Brunet

Les collèges sont invités à limiter les déplacements de classes et de préférer celui des professeurs. Chaque classe pourrait se voir attribuer une salle, dans la mesure du possible.

Port du masque grand public pour le personnel

Les autorités sanitaires préconisent que les adultes portent un masque "grand public" qui protège des projections. Les agents en contact direct avec les élèves en recevront deux par jour. Il est recommandé à tout moment et obligatoire lorsque la règle de distanciation n'est pas possible.

Mais le masque est "à proscrire" pour les élèves de maternelle. Les enfants du primaire peuvent en porter s'ils savent le porter sans risque de mauvais usage, mais les autorités ne le recommandent pas. Les collégiens doivent en porter un lorsqu'ils risquent de pas respecter le mètre de distance demandé.

C'est l'Éducation nationale qui fournira ces masques aux élèves dans un premier temps, avant qu'ils soient accessibles facilement pour l'ensemble de la population.

Les gestes barrière "partout et par tout le monde"

Tout le monde doit appliquer les gestes barrière et à tout moment. Le lavage des mains au savon doit être réalisé à l'arrivée dans l'école, à chaque fin de récréation, avant et après chaque repas ou passage au toilettes mais aussi après s'être mouché, avoir toussé ou éternué. Enfin, les enfants doivent se laver les mains en sortant de l'école et en arrivant à leur domicile. L'utilisation d'un gel hydro-alcoolique est aussi possible.

Les locaux seront aérés régulièrement pendant au moins 10 minutes. Les lieux qui n'ont pas été fréquentés depuis cinq jour pourront suivre un protocole habituel de nettoyage, tandis que les autres seront désinfectés par un nettoyage approfondi.

Chaque élève doit avoir son propre matériel (ballons, jouets, crayons), si un objet doit être prêté, il doit être désinfecté avant et après utilisation. Les sanitaires doivent pouvoir permettre en permanence aux élèves et au personnel de se laver les mains.

Les récréations échelonnées selon les classes

Il n'est pas question de jouer à la récré avec son copain d'une autre classe : elles seront organisées pour éviter les croisements et les regroupements de niveaux différents. En fonction des effectifs, les temps de pause seront variés.

Les jeux de ballons et de contacts sont interdits, d'une manière générale, tout ce qui implique l'échange d'objets. Les structures de jeux qui ne pourraient pas être désinfectées seront elles aussi proscrites. Si elles sont trop difficiles à mettre en place, les récréations pourront être remplacées par des temps de pause dans la salle de classe à la fin du cours.

Enfin, lorsque les enfants déjeunent au réfectoire, les accès doivent limiter les files d'attente et les croisements de groupes d'élèves dans les couloirs. Si la cantine ne permet pas d'accueil les élèves correctement, elle pourra se dérouler dans la classe sous la surveillance d'un adulte sous la forme d'un plateau ou d'un panier repas.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale École publique École
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants