1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Comment les professeurs sont-ils formés à l’instruction civique et morale ?
2 min de lecture

Comment les professeurs sont-ils formés à l’instruction civique et morale ?

Les cours d'éducation civique et morale comme celui que donnait Samuel Paty sont obligatoires, mais les professeurs se disent insuffisamment formés pour les faire.

Des élèves dans une salle de classe (illustration)
Des élèves dans une salle de classe (illustration)
Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
Comment les professeurs sont-ils formés à l'instruction civique et morale ?
02:23
Armelle Levy - édité par Coline Daclin

Avec l'assassinat de Samuel Paty à Conflans-Sainte-Honorine, on a beaucoup parlé ces derniers jours des cours d'éducation civique et morale, ou EMC. C'est ce qui a remplacé nos anciens cours d'éducation civique après l'attentat de Charlie Hebdo. Ils sont obligatoires, de la maternelle au lycée. On y enseigne qu'en France, chacun est libre d'avoir ses propres croyances mais qu'à l'école, la règle est la laïcité. 

On y explique qu'il existe des valeurs communes que chacun doit appliquer, comme apprendre à vivre ensemble et à se respecter. Les élèves doivent aussi apprendre les symboles de la République comme la Marseillaise, le drapeau tricolore et les grands principes : Liberté, Égalité et Fraternité.


Au collège, c'est le professeur d'histoire-géographie qui donne les cours d'EMC. Il doit toujours partir d'une situation concrète pour illustrer son cours et en débattre avec les élèves. C'est ce qui a amené Samuel Paty à choisir les caricatures du prophète Mahomet, qui ont conduit aux attentats de Charlie Hebdo.

Des enseignants souvent démunis

En France, le programme définit le contenu, mais chaque enseignant a le choix d'utiliser le document qu'il juge le plus pertinent pour faire passer le message du programme. Tous n'utilisent donc pas le même support : c'est la liberté pédagogique. Le Conseil supérieur des programmes est formel : Samuel Paty avait tout à fait le droit de se servir de ces caricatures.
 
Mais tous les enseignants n'osent pas comme lui aborder des sujets si sensibles et montrer les caricatures de Charlie Hebdo. Certains professeurs disent qu'ils ne sont pas suffisamment formés. Les jeunes enseignants trouvent qu'il y a trop peu d'heures dévolues à cette formation, qui est trop générale, trop abstraite, et même déconnectée de la réalité. On vous y apprend les grands principes de la laïcité mais pas comment l'aborder avec les élèves ni comment réagir quand un cours est contesté, dénoncent-ils.

À lire aussi

Les professeurs se disent ainsi très démunis, et doivent se former parfois tous seuls, ou en se donnant des conseils en salle des profs.

Pourtant, il existe bien un cadre pour la question de la laïcité à l'école. D'abord, la loi de 2004, qui interdit le port tout signe religieux ostentatoire à l'école. Chaque famille doit aussi prendre connaissance et signer le règlement intérieur de l'école, qui est accompagné depuis les attentats de 2015 de la Charte de la laïcité. Tout l'enjeu, c'est de faire en sorte qu'il ne s'agisse pas juste d'une affiche sur un mur, mais bien d'actes dans les écoles. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/