1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Apiculture : pourquoi la récolte de miel a-t-elle baissé de moitié cette année ?
2 min de lecture

Apiculture : pourquoi la récolte de miel a-t-elle baissé de moitié cette année ?

Près de 9.000 tonnes de miel seulement ont été récoltées par les apiculteurs français cette année contre 20.000 l'an dernier.

Un pot de miel. (Illustration)
Un pot de miel. (Illustration)
Crédit : Thinkstock
La récolte de miel a baissé de moitié cette année, quelle en est la cause ?
02:20
Virginie Garin - édité par Sarah Belien

C'est la pire récolte de miel jamais réalisée en France. 8 à 9.000 tonnes ont été récoltées par les apiculteurs français contre 20.000 l'an dernier. Parmi les principales causes, la mauvaise météo du printemps et de l'été.

En effet, les abeilles n'aiment pas le froid. Elles ne sortent qu'à 13 ou 14 degrés. Elles n'aiment pas le vent non plus qui sèche le nectar sur les fleurs et les empêche de butiner. Même chose quand il pleut. Et au printemps, dans les régions où il a gelé, les fleurs d'arbres fruitiers, de thym, de romarin ont gelé aussi. Donc les abeilles sont peu sorties et comme elles avaient faim, elles ont souvent mangé le miel qu'elles faisaient à mesure. Certains apiculteurs ont dû les nourrir avec de l'eau sucrée.

Autre problème : la fameuse mortalité mystérieuse qui décime les colonies d'abeilles. Dans une ruche, 30 à 40% des abeilles meurent rapidement chaque année. On ne sait toujours pas vraiment pourquoi. ll y a un ensemble de raisons : le varroa, c'est un parasite, les pesticides, les espèces d'abeilles aussi qu'on fait venir d'Europe de l'est, car elles sont plus productives, mais plus fragiles...

Du miel importé dans les rayons de magasins

Les conséquences de cette production de miel divisée par deux vont se répercuter dans les rayons. On risque d'y trouver plus de miel importé. Déjà plus des deux tiers du miel qu'on mange en France sont importés de Chine, d'Ukraine, d'Argentine ou des autres pays européens. Ca ne va pas s'arranger. Ces miels pas chers en grandes surfaces qui sont la plupart du temps des mélanges.

À lire aussi

Une enquête de la direction des fraudes a révélé que plus de 40% des miels ne sont pas conformes. Certains étrangers sont rebaptisés français, d'autres sont rallongés au sucre. On peut y trouver des additifs ou du sirop de maïs.

Les règles sur les étiquettes abandonnées

Le gouvernement avait un projet afin de renforcer les règles sur les étiquettes. C'est tombé à l'eau. Les services de l'État ont expliqué aux apiculteurs qu'ils n'avaient pas transmis le dossier à temps à Bruxelles. L'idée était de mettre l'origine des miels sur les étiquettes et Bruxelles a dit "trop tard". Pour l'instant on va continuer à manger du miel non identifié.

Pour manger du bon miel, mieux vaut l'acheter directement à un apiculteur. En grande surface, regardez s'il y a bien son nom, sa région, mais il sera plus cher. En fait, quand vous trouvez dans les rayons du miel a moins de 10€ le kilo, vous pouvez être certain que c'est un mélange et qu'il vient de loin.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/