2 min de lecture Consommation

L'assassinat de Kennedy, acte de naissance des vêtements Tartine et chocolat

22 novembre 1963, l’Amérique est en deuil. Le 35e président des États-Unis vient d’être assassiné. Des obsèques nationales sont organisées. Ce moment tragique est à l’origine de la création de la marque de vêtements pour enfant Tartine et Chocolat.

Micro RTL générique Il était une marque Anaïs Bouissou
>
Il était une marque du 15 août 2019 Crédit Image : STRINGER / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Anais Bouissou
Anaïs Bouissou édité par Paul Turban

Les obsèques de John Fitzgerald Kennedy sont un événement planétaire. Des chefs d’État et représentants de pays du monde entier sont conviés. Les télévisions retransmettent la cérémonie pour des millions de téléspectateurs sous le choc.

Au premier plan quand le cercueil passe, se trouve Jackie Kennedy, la femme du président, et ses deux enfants de 6 et 3 ans. Le petit John s’avance alors d’un pas, lève sa petite main vers sa tête et fait le salut militaire. Ce moment d’histoire a largement ému et est resté gravé dans la tête d’une jeune fille de 16 ans à l’époque, une Française nommée Catherine Painvin. "Je me voyais à cet enterrement avec mes trois enfants, explique la fondatrice de Tartine et Chocolat. J’ai été touchée par le côté affectif." 

Treize ans plus tard, alors qu’elle séjourne sur une île près de Boston aux États-Unis, ce moment d’histoire revient brutalement à la surface de ses souvenirs. "Le 18 octobre 1976, dans la brume, je vais sur la plage, raconte Catherine Painvin. J’ai un flash et je vois l’enterrement. Cette image de ces deux enfants s’imprime dans ma tête. Toujours en une nano seconde, mon cerveau continue de fonctionner. Il n’y a rien pour les enfants. Et moi je suis là, je vais monter la première marque de luxe pour enfant."

Un succès rapide

L’élégance des enfants Kennedy est alors une idée qui obsède la créatrice. Elle rentre en France en urgence. "À Paris, j’ai expliqué ce que j’allais faire, se souvient-elle. Personne ne m’a cru. J’ai encore une photo de moi à 8 ans avec un chemisier rose et blanc. J’ai dessiné comme une écriture automatique la base de ce qui allait être cette affaire mondiale. 20 produits, tout se tenait et étant moi-même maman de 3 enfants, j’avais la sensation de savoir exactement de quoi je parlais."

La marque inspirée par le petit Kennedy s’appellera Tartine et Chocolat. Un nom inspiré de surnoms donnés par les enfants de la créatrice. Elle cherche à vendre ses accessoires. "Je me suis dit : 'il faut que mes produits soient vendus dans la plus belle boutique de Paris', explique Catherine Painvin. Quand je suis arrivée dans le magasin, on m’a ignorée. Il y avait une femme enceinte de 6 mois et elle a tout acheté."

À lire aussi
Animaux, cuisine, jardinage :  stop aux idées reçues ! consommation
Chiens et chats, cuisson des pâtes & jardinage : stop aux idées reçues !

Les produits se vendent comme des petits pains, d’autres boutiques sont rapidement intéressées et le stand Tartine et Chocolat fait fureur au salon de la mode enfantine cette année-là. Rapidement la marque a pu ouvrir ses propres devantures, s’exporter partout dans le monde et s’ancrer dans l’imaginaire des jeunes parents en tant que marque de luxe pour enfants.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Consommation Enfants Luxe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants