2 min de lecture Consommation

Intermarché s’engage sur RTL à mieux rémunérer les PME françaises

INVITÉ RTL - "Intermarché va s'engager pour la nouvelle négociation dans quelques semaines pour qu'il n'y ait aucune PME qui ait ses prix en baisse l'an prochain" annonce Thierry Cotillard, le PDG du troisième distributeur français.

L'invite´ de RTL - Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Intermarché s'engage sur RTL à mieux rémunérer les PME françaises Crédit Image : AFP / FRANK PERRY | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura édité par Paul Turban

La loi Agriculture et Alimentation a changé les règles dans les rapports entre les agriculteurs et la grande distribution, en limitant notamment les promotions à 34 % du prix d'origine. Thierry Cotillard, PDG d'Intermarché, s'engage sur RTL à "aller plus loin". "Intermarché va s'engager pour la nouvelle négociation dans quelques semaines pour qu'il n'y ait aucune PME qui ait ses prix en baisse l'an prochain", annonce-t-il. 

"Aucun acheteur d'Intermarché ne va faire des demandes à une PME d'un tarif en baisse, détaille Thierry Cotillard. Ce sera soit à la hausse, soit au même prix que l'an dernier. Cela concerne 5.000 PME."

Intermarché, selon son PDG, s'est déjà engagé notamment à la suite de la hausse du prix du porc : "La position d'Intermarché en mai a été d'appeler les industriels charcutiers puisqu'on a acheté la charcuterie sur une base d'1,19 euros [le kilo de porc] et on était passé à 1,50 euros, on a donc renégocié à la hausse les prix. Si on ne veut pas que certains industriels disparaissent, les distributeurs devront acheter plus chers les produits charcutiers."

"On ne peut regretter les bonnes affaires"

Mais pour préserver le pouvoir d'achat, "Intermarché fera preuve de discernement. On va faire la différence entre les filières agricoles françaises et les autres. On fera aussi la différence entre les PME françaises et les grandes entreprises multinationales qui n'achètent pas toujours des produits agricoles français."

À lire aussi
Cette semaine, on teste les avis sur Internet et de nouveaux aliments bizarres ! Nous Voilà Bien
Peut-on se fier aux avis sur Internet ?

Ainsi, "quand le sucre va baisser, on fera tout pour acheter le soda moins cher", explique Thierry Cotillard. "Rien ne nous interdit de faire des shampoings à moins 70 % et rien ne nous interdit à faire un robot de cuisine moins cher qu'un concurrent qui l'a proposé cette année." 

Intermarché devrait aussi annoncer dans la journée un effort pour proposer le carburant à prix bas. "Quand il y a une flambée du brut, il y a une augmentation du prix à la pompe. Il y a 9 chances sur 10 que le carburant soit à prix coûtant tout le mois d'octobre dans les stations."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Consommation Supermarchés Alimentation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants