3 min de lecture Pouvoir d'achat

Consommation : 5 conseils pour payer moins cher au supermarché

ÉCLAIRAGE - Tous les supermarchés vous promettent des prix bas, des promotions exceptionnelles et un chariot de courses toujours moins cher. Mais à la caisse, c'est la désillusion si on ne fait pas attention.

Rayons d'un supermarché de Lille (illustration)
Rayons d'un supermarché de Lille (illustration) Crédit : DENIS CHARLET / AFP
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

Fini les grosses promotions. La loi "Agriculture et Alimentation" promulguée en novembre 2018 limite les offres de réductions dans les supermarchés à 34 % du prix d'origine. Fini les "2 pour 1", place au "2 achetés, 1 offert". Pourtant, en dehors des promotions, il existe quelques moyens simples de réduire son ticket de caisse.

Car bien choisir son magasin par exemple peut s'avérer difficile, quoique les services de courses en ligne, qui affichent bien souvent les mêmes prix qu'en magasin, peuvent vous permettre d'avoir un aperçu des différences de prix entre les supermarchés près de chez vous.

Par ailleurs, se reporter sur les marques discounts ou distributeurs au lieu des grandes marques est bien souvent un moyen de réduire sa facture. Mais certains regrettent une qualité moindre des produits. Pourtant, il est possible de faire attention sans se priver.

1. Comparez les prix au kilo

C'est assez évident, surtout pour les produits périssables. Pour réellement réduire ses dépenses globales, la seule comparaison qui vaille est celle du prix au kilo. Souvent affiché en petit près du prix réel du produit, le prix au kilo permet de comparer réellement le prix de revient de chacun de vos repas. 

À lire aussi
Des couches pour bébé (illustration) pouvoir d'achat
Lancement d'une pétition pour des couches écolos moins chères

En général, les gros volumes ont un prix au kilo plus faible que les petits volumes pour un même produit. Mais attention aux offres promotionnelles qui promettent des gros volumes à petits prix. Ces offres ne sont pas toujours avantageuses. Notamment pour les produits périssables, car, évidemment, le gâchis fait perdre de l'argent. 

2. Décryptez bien les offres promotionnelles

Il faut être très attentif sur les offres promotionnelles, car certaines portent parfois à confusion. Ainsi, il faut faire attention à la possibilité ou non de panacher les produits d'une même gamme. Par exemple, si une marque de confiture fait une promotion "2 achetés, 1 offert", il faut vérifier si vous pouvez choisir des pots à la saveur différente. Et cela est parfois écrit en petite ligne sous l'offre promotionnelle. 

Autre détail sur lequel il faut être vigilant, certaines offres promotionnelles ne s'appliquent que sur une quantité limitée de lots. Avant de profiter d'une promotion sur les pâtes de votre marque préférée et d'en faire des réserves, prenez garde à ce que cette promotion ne soit pas limitée à 2 ou 3 produits. 

3. Vérifiez votre ticket de caisse avant de quitter le magasin

Pour certains les courses sont un calvaire, et l'objectif est donc de quitter le plus vite le supermarché une fois l'épreuve de la caisse franchie. Pourtant, pensez à vérifier votre ticket de caisse avant de partir. Produits accidentellement comptés deux fois par l'hôte de caisse, promotions qui "ne passent pas"... Vous pouvez aller faire une réclamation à la caisse centrale de votre supermarché, mais pour cela, mieux vaut ne pas l'avoir quitté. 

4. Méfiez-vous des produits "genrés"

Brosse à dent pour homme, stylo pour femmes, mais aussi produits d'hygiène présentés comme réservés à l'un ou l'autre sexe : les communicants ne manquent pas d'astuces pour appâter le client et au passage lui faire payer plus cher. Avant d'acheter ce type de produits "genrés", comparez les prix avec ceux des produits réservés au sexe opposé au vôtre, cela peut vous permettre de faire des économies sur des produits parfois similaires, voire identiques. 

5. Prenez garde aux idées préconçues

Nous avons établi quelques généralités dans cet article, et il existe un certain nombre de règles générales : les gros volumes sont moins chers, le bio est plus cher que le conventionnel, les grandes marques ont des prix plus élevés que les marques distributeurs...

Si ces règles sont généralement justes, il existe des exceptions dictées par la loi du marché. Ainsi, il peut arriver qu'un arrivage important de fruits et légumes bio les rendent moins chers que leurs cousins issus de l'agriculture conventionnelle. Un dernier conseil donc : n'hésitez jamais à comparer. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pouvoir d'achat Consommation Prix
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants